Bourse > Or > Or : Italie ou pas, l'once est toujours à la peine
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 274.80 -1.05 %
1 275.90Ouverture : 1 275.90+ Haut : 1 275.90+ Bas :
-0.09 %Perf Ouverture : 1 355.80Clôture veille : 0Volume :

Or : Italie ou pas, l'once est toujours à la peine

tradingsat

(CercleFinance.com) - Que les tensions souveraines montent, ou qu'elles s'atténuent, le cours du métal jaune ne semble décidé qu'à baisser. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.766 dollars (- 18 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 1.299,01 euros (- 14,2 euros).

“La dynamique de l'or continue de perdre de la vitesse”, commentent les courtiers de Triland Metals, qui soulignent que l'or semble suivre les métaux industriels. Autre explication avancée : “le complexe des métaux précieux pourrait succomber à des ventes de panique si les banques devaient trouver des espèces pour couvrir les appels de marge liés à leurs positions sur la dette. La crainte de contagion pèse lourd”, ajoute le courtier en métaux de Mitsubishi.

Chez MKS Finance, en Suisse, on évoque des prises de bénéfices et des volumes d'échanges faibles. “Les prix de l'or ont pris 5% depuis le début du mois, alors que la capacité de l'Europe à prendre à bras-le-corps une crise souveraine vieille de deux ans maintenant suscite des doutes croissants”, ajoute la maison-mère du fondeur PAMP.

“Avec 1.600 milliards d'euros, la dette italienne surpasse celle de l'Espagne du Portugal et de l'Irlande cumulées” rappelle Fabrice Cousté, directeur général de CMC Markets France.

'Compte tenu de l'importance relative de la dette italienne, un incident de crédit sur le souverain signifierait la fin de l'euro. Le risque n'est donc plus spécifique. Il est résolument systémique. C'est pourquoi la BCE joue un rôle croissant dans cette crise', renchérit le directeur de la recherche économique de Natixis, Philippe Waechter.

Or du côté italien, une certaine détente s'est opérée ces dernières 24 heures sur les taux d'intérêts des fonds d'Etat à 10 ans, revenus sous les 7% après un pic proche de 7,5% hier midi. Ce qui signale une atténuation des inquiétudes sur la situation souveraine du pays.

Notons que la masse de lingots d'or adossée à l'ETF aurifère SPDR Gold Shares, originaire des Etats-Unis mais aussi accessible sur certaines places financières d'Asie, a encore augmenté hier de 3,02 tonnes à 1.267,15 tonnes. Tombé mi-octobre jusqu'à 1.227,51 tonnes, cet encours retrouve ainsi des niveaux perdus de vue depuis le 22 août, c'est-à-dire lorsque l'once se traitait vers 1.900 dollars - et, déjà, 1.300 euros.

D'un point de vue graphique, les analystes de ScotiaMocatta soulignent que l'once a brisé le support situé à 1.773 dollars. Mais “les signaux techniques demeurent haussiers”, écrivent-ils.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...