Bourse > Or > Or : 2012, 12ème année de hausse de l'once en dollars ?
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 287.40 +0.47 %
1 279.80Ouverture : 1 287.00+ Haut : 1 279.20+ Bas :
+0.59 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : 2012, 12ème année de hausse de l'once en dollars ?

tradingsat

(CercleFinance.com) - Alors que le second réveillon qui terminera l'année 2011 s'approche à grands pas, l'once d'or semble bien partie pour terminer cette année vers 1.600 dollars, signant ainsi sa 11ème annuelle d'affilée. Soit une hausse de 200 dollars environ par rapport aux niveaux du début de l'année. Ce chiffre est cependant en retrait par rapport aux plus hauts de tous les temps proches de 1.920 dollars atteints en septembre.

Selon les fixings de Londres, dont le prochain n'interviendra que demain matin après celui à 1.607,50 dollars (et 1.229 euros) de vendredi dernier, en dollars, le prix du métal jaune aura crû constamment d'une fin d'année sur l'autre depuis le 29 décembre 2000 : l'once valait alors 272,65 dollars et 292,8 euros.

L'année 2011 signerait donc la 11ème progression annuelle d'affilée pour le prix du métal jaune, avec +13,5% en dollars environ et +16,5% en euros.

En moyenne et à ce jour (27 décembre 2011), la hausse annuelle moyenne de l'once s'établirait sur ces 11 années à 17,5% l'an, en dollars. En euros, 2011 serait la 12ème année de progression consécutive après le point bas de 289,1 euros l'once de fin 1999. Dans la monnaie unique européenne, la hausse annuelle moyenne est aussi moins forte, à 12,8% l'an.

Et maintenant ? La vive correction intervenue depuis septembre a amenuisé l'optimisme dont les bureaux d'études faisaient preuve cet été, quand les prévisions de 2.000 dollars l'once pour fin décembre 2011 étaient légion. Ces dernières semblent maintenant reportées d'une année.

Ainsi, Crédit Suisse conseillait, lors de la publication de ses préconisations de gestion pour 2012 voilà une dizaine de jours, de pondérer l'or à 5% des encours des portefeuilles, soit nettement plus que le 'benchmark' moyen de 2,5%, selon la banque.

Pour les analystes, le métal jaune sera 'comptera clairement au nombre des bénéficiaires de l'incertitude globale'. Crédit Suisse s'attend à une hausse du prix du métal jaune en raison de nouvelles mesures d'assouplissement quantitatif à venir dans les économies industrialisées et de la faiblesse des taux d'intérêt. Après 1.575 dollars en fin de cette année, Crédit Suisse table sur une once à 1.900 dollars à la fin de l'année 2012.

Société Générale Gestion privée écrivait, mi-décembre, que le potentiel d'appréciation de l'or demeurait réel, mais 'vraisemblablement limité dans son ampleur'. Tout en soulignant la correction de ces derniers mois, la filiale de gestion de fortune de la banque rouge et noire n'en insistait pas moins sur les incertitudes financières et politiques et sur les politiques monétaires toujours plus accommodantes. 'L'’or pourrait se rapprocher du seuil symbolique des 2.000 dollars l'once d’ici la fin 2012', prévoit donc la banque privée française.

Même son de cloche chez HSBC Global Asset Management (GAM), qui écrivait mi-décembre que 'l'or a connu un grand succès en tant que valeur refuge, mais, en l'absence de rendement, le métal précieux comporte un risque de valorisation et peut être impacté lorsque les investisseurs voudront revenir vers des actifs plus risqués'.

'Pour de nombreux individus, il représente l'ultime refuge en matière d'investissement', écrit la banque sino-britannique, qui ajoute cependant qu''il présente néanmoins un problème majeur : il n'offre ni coupon ni dividende.'

A la veille de l'année 2012, HSBC GAM adopte donc un conseil 'neutre' sur l'or en se disant prudent face 'au risque de formation de bulle sur la classe d'actif'. La liquidation intervenue depuis septembre souligne d'ailleurs que le métal jaune n'est pas nécessairement défensif et qu'il pourrait subir une forte correction si les déséquilibres globaux venaient à être corrigés. 'Ce risque et la difficulté d'évaluer l'or nous dissuadent de détenir des positions importantes à long terme', préconise HSBC GAM, qui conseille cependant de conserver des positions 'modestes' dans les portefeuilles diversifiés.

Chez Edmond de Rothschild Asset Management enfin, le métal jaune ne figurait pas parmi les 'convictions de gestion' publiées pour 2012. Tel est en revanche le cas des sociétés qui l'extraient du sol.

“Depuis le début de l'année, la performance des actions aurifères est plus ou moins en ligne avec celle des marchés actions généralistes. Toutefois, une augmentation des marges - multipliées par 10 sur les dernières années -, une hausse des dividendes et une nouvelle vague de fusions-acquisitions devraient permettre, à terme, d'augmenter les performances des sociétés aurifères par rapport au cours de l'or', indiquait récemment la société de gestion française.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...