Bourse > Or > Or : nouvel accès baissier, prévisions de cours réduites
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 264.70 +0.11 %
1 275.60Ouverture : 1 276.90+ Haut : 1 262.10+ Bas :
-0.85 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : nouvel accès baissier, prévisions de cours réduites

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours de l'or a de nouveau décroché ce matin et au terme du premier fixing du jour sur le marché de Londres, l'once de métal fin cotait 1.568,5 dollars (- 15 dollars par rapport au précédent fixing, soit celui de l'après-midi du jeudi 28 mars), ainsi que 1.222,8 euros (- 12,5 euros).

Commerzbank rappelle que l'or s'est brièvement traité hier à son plus bas niveau de trois semaines et demi, vers 1.560 dollars. 'Il ne fait aucun doute que les marchés à terme sont à blâmer à titre principal', ajoutent-ils.

Notons aussi que les opinions baissières sur le métal jaune se sont multipliées ce matin.

Société Générale a publié un rapport intitulé 'La fin de l'ère de l'or' : selon les analystes, la meilleure santé de l'économie américaine va induire une remontée des taux d'intérêt, ce qui pèse traditionnellement sur l'or dont le rendement est nul. Avec une appréciation du dollar à long terme, ces facteurs pourraient induire 'le début d'un marché baissier à long terme pour l'or', indique la note. Objectifs, selon Société Générale : 1.500 dollars en moyenne en 2013, et même 1.375 dollars l'once 'd'ici la fin de l'année'.

A titre de comparaison, le consensus compilé par Bloomberg fait état d'une anticipation moyenne de 1.752 dollars d'ici la fin de l'année.

Ce matin également, Crédit Suisse a mis à jour ses prévisions sur les matières premières en tirant notamment vers le bas celles concernant l'or : au 4ème trimestre, le bureau d'études voit l'once à 1.540 dollars en moyenne. Sur l'année 2013, le cours moyen serait de 1.580 dollars, puis de 1.500 en 2014 et de 1.420 en 2015.

Toujours du côté des nouvelles négatives, l'encours du premier des ETF aurifères, le SPDR Gold Shares américain, a encore reculé hier de 1.217,05 à 1.208,9 tonnes, alors qu'il était tout proche de 1.350 tonnes en début d'année. Les décaissements ont donc repris du côté de ces produits financiers permettant de jouer l'or depuis la Bourse.

On notera cependant, du côté de la demande physique, que l'US Mint a vendu en mars 62.000 onces de métal sous forme de pièces, comme les Gold Eagles, un chiffre presque stable par rapport à mars 2012. Au 1er trimestre 2013, les ventes de l'atelier monétaire US ont atteint 292.500 onces, contre 210.500 onces au T1 2012.

A cette date en avril, les ventes atteignent déjà 8.000 onces, contre 20.000 durant tout le mois d'avril 2012, indique encore le site de l'US Mint.

Commerzbank rapporte aussi que 'le marché de l'or d'Istanbul a indiqué que la Turquie avait importé 18,3 tonnes d'or en mars, le plus haut niveau de ces huit derniers mois'. Selon le Conseil mondial de l'or, la Turquie était le 4ème consommateur d'or au monde en 2012.

Toujours chez Commerzbank, les analystes mettent enfin en avant le retard pris par les cours des métaux de base par rapport aux indices d'actions depuis environ un an.

“De notre point de vue, l'écart de performance ne peut que difficilement s'expliquer par la seule faiblesse des indicateurs économiques. Il est plus probablement attribuable à un changement de comportement de la part des investisseurs.”

Et Commerzbank d'ajouter : 'au-delà de la présence de liquidités bon marché qui incitent les investisseurs à acheter des actions, les opérateurs de marché aussi nettement revu les positions 'matières premières' de leurs portefeuilles, ce qui explique ces tendances opposées'.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta s'attendent à ce que le support des 1.555 dollars, le plus bas de février, soit testé “à court terme.” Seule une reprise des 1.620 dollars ferait passer leur opinion de baissière à neutre.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...