Bourse > Or > Or : l'once toujours au seuil des 1.400 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 254.30 +1.41 %
1 250.70Ouverture : 1 251.10+ Haut : 1 250.50+ Bas :
+0.29 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once toujours au seuil des 1.400 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or fin cotait ce matin 1.385,25 dollars (+ 4,75 dollars par rapport au précédent fixing d'hier après-midi) et 1.068,5 euros (- 0,5 euro).

Depuis Londres, les opérateurs de Triland Metals se font l'écho de volumes élevés sur le marché de l'or et d'une forte volatilité, ce qui traduit “l'affrontement d'opinions contraires” sur les perspectives du métal jaune. “L'expiration des options sur le marché de dérivés américain Comex, prévue mardi, pourrait attiser ce phénomène”, ajoute le spécialiste de ce courtier en métaux filiale de Mitsubishi.

Chez Standard Bank ce matin, les analystes de la banque sud-africaine reviennent sur le discours prononcé mercredi par le président de la Réserve fédérale américaine, Ben Bernanke : 'bien que la Fed n'ait donné aucune indication ferme de ce que deviendra sa politique d'assouplissement quantitatif ces prochains mois, le soupçon (d'abaissement du montant mensuel des rachats d'actifs, soit 85 milliards de dollars pour l'instant, ndlr) a suffi à effrayer le marché de l'or'.

Standard Bank conserve son biais positif sur le cours du métal, estimant notamment que même si la voilure des QE se réduit, 'l'environnement restera favorable à des prix élevés. La liquidité mondiale devrait continuer d'augmenter, fut-ce moins rapidement, et les taux d'intérêts réels sont, dans le monde entier, bien partis pour rester bas pendant encore un certain temps'.

L'analyste n'exclut cependant pas les conséquences de l''apathie' actuelle des investisseurs pour le métal jaune.

Du côté des indicateurs de la demande physique, et à une semaine de la fin du mois de mai, l'atelier monétaire américain, l'US Mint, a vendu à ce jour un total de 52.000 onces de pièces d'or. Rappelons qu'en avril, les ventes avaient atteint 209.500 onces, un record depuis décembre 2009. Le regain de demande de pièces qui a suivi le dérapage des cours de l'once, le mois dernier, semble donc s'épuiser.

Du côté de l'encours des des ETF aurifères, qui permettent de se faire une idée de la demande des investisseurs, une tendance apparemment inexorable au décaissement est toujours en cours pour le premier d'entre eux, le SPDR Gold Shares américain : la masse de lingots qui en forme la contrepartie a encore baissé de 1.020,1 à 1.018,6 tonnes entre mercredi et jeudi soir.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta se demandent si l'once n'est pas entrée dans une phase de consolidation : le cas échéant, 'il pourrait falloir des semaines avant que le marché ne reprenne une direction'. Support à 1.322 dollars, résistance à 1.450.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI