Bourse > Or > Or : l'once teste les 1.490 dollars avant l'emploi US
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 262.30 +1.21 %
1 244.80Ouverture : 1 247.40+ Haut : 1 244.80+ Bas :
+1.41 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once teste les 1.490 dollars avant l'emploi US

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours de l'or poursuivait un mouvement de reprise qui le rapproche un peu plus, quoi qu'avec lenteur, de la barre symbolique des 1.500 dollars. Au terme du premier fixing de ce jeudi à Londres, l'once d'or cotait 1.476,5 dollars (+ 7,25 dollars par rapport au précédent fixing d'hier après-midi) et 1.124,9 euros (+ 2,2 euros). Tout à l'heure, l'once a touché un sommet de 1.489,1 dollars sur le marché au comptant.

En dollars, ce fixing est le plus élevé depuis le violent décrochage de l'once d'or qui, mi avril, l'avait ramené un temps sur les 1.320 dollars au comptant.

Le cours de l'or est effectivement soutenu, quoi qu'avec modération, par l'annonce effectuée la veille par la BCE. Hier, la banque centrale de Francfort a abaissé son principal taux directeur de 0,75 à 0,50%, ce qui constitue son nouveau plus bas niveau historique.

A titre de comparaison, les taux équivalents de la Fed et de la Banque du Japon sont respectivement de 0-0,25% et de 0-0,10%. En clair, après l'annonce de la BCE, le taux rémunérant une des plus grandes monnaies mondiales se rapproche de nouveau de zéro, ce qui est relativement positif pour l'or : le rendement du métal jaune étant effectivement nul, toute réduction entre sa rémunération et celles des placements monétaires lui est a priori favorable.

Lors de la conférence de presse, le président de la BCE Mario Draghi a également indiqué que la fourniture de liquidités en grandes quantités serait maintenue 'aussi longtemps que nécessaire, et au minimum” jusqu'au 8 juillet 2014.

Chez RTFX, on souligne que “le chef de l'institution francfortoise, Mario Draghi, a déclaré que la BCE avait 'l'esprit ouvert' pour une éventuelle baisse du taux de dépôt (actuellement à 0%) en territoire négatif.”

'L'or profite de la perspective d'un loyer de l'argent plus faible', commentaient d'ailleurs ce matin les analystes Matières premières de Commerzbank. 'Les politiques extrêmement accommodantes que mènent actuellement les grandes banques centrales et le maintien des taux d'intérêt réels en territoire négatif présentent toujours un risque de dévaluation à long terme pour les monnaies', ajoute Commerzbank.

D'autre part, après une déception en mars avec seulement 88.000 créations de postes, certains investisseurs craignent que celles d'avril, qui seront publiées tout à l'heure, ne parviennent pas à atteindre un consensus situé vers 145.000 à cette heure.

Enfin, selon le négociant et fondeur-affineur MKS, 'la demande physique reste robuste, les raffineries peinant à satisfaire la demande.” MKS ajoute que les produits d'investissements, comme les pièces et les lingots, manquent à Hong Kong, ce qui devrait s'améliorer avec les livraisons prévues la semaine prochaine.

Les courtiers de Triland Metals estiment que selon que ce chiffre sera supérieur ou inférieur aux attentes, le prix de l'once d'or pourrait bien varier de 10 dollars, à la baisse ou la hausse, dans les minutes qui suivront sa publication, à 14 heures 30.

Par ailleurs, la tendance aux décaissements ne semble pas devoir en finir pour l'ETF aurifère américain SPDR Gold Shares, tombé hier soir à 1.069,2 tonnes, contre 1.075,2 tonnes la veille.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta ne changent pas leur point de vue. Ils restent baissiers et estiment que la configuration actuelle des cours du métal jaune plaide toujours pour un nouveau test des 1.320 dollars. Des supports sont identifiés à 1.456 et 1.488 dollars, le premier semblant avoir été emporté quand le second fait actuellement l'objet d'un test.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI