Bourse > Or > Or : l'once recule malgré les importations chinoises
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 254.30 +1.41 %
1 250.70Ouverture : 1 251.10+ Haut : 1 250.50+ Bas :
+0.29 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once recule malgré les importations chinoises

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours de l'or continuait de s'enfoncer sous la barre des 1.300 dollars ce midi. Sur le marché de référence de Londres ce matin, l'once de 31,10 grammes d'or fin cotait 1.275,5 (- 5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 960,6 euros (- 2,5 euros).

Comme le rappellent les analystes de Saxo Banque, “la séance de la veille a été marquée par les propos de deux responsables de la Réserve fédérale. Ceux-ci ont évoqué (...) que le début du ralentissement du programme d'assouplissement quantitatif de la Fed pourra apparaître dès le mois prochain”.

En effet, “les présidents des Fed de Chicago et d'Atlanta, MM. Evans et Lockhart, 'ont tous les deux confirmé une réduction prochaine des achats obligataires du Fed”, confirme-t-on chez Aurel BGC.

Même son de cloche chez Société Générale : 'il semble bien que la réduction des rachats d'actifs en septembre soit une affaire conclue', écrivent-ils ce matin après le discours d'Evans. 'Tous les officiels de la Fed (Evans, Fisher et Lockhart) qui sont intervenus depuis le dernier FOMC (le comité de politique monétaire américain, ndlr) ont signalé la possibilité d'une réduction des achats en septembre', souligne Société Générale.

La perspective de moindres injections de liquidités de la part de la Réserve fédérale américaine, et donc d'une moindre dégradation de son bilan, joue a priori en faveur des devises fiduciaires contre les unités de compte dotées d'une valeur intrinsèque, comme l'or.

En outre, l'encours de métal formant la contrepartie de l'ETF aurifère SPDR Gold Shares a encore baissé hier soir de 917,1 tonnes la veille à 915 tonnes, ce qui souligne le désintérêt persistant des investisseurs.

La baisse du prix de l'once intervient en dépit de celle du dollar et de 'très solides données concernant les importations d'or de la Chine', constate Commerzbank ce matin. En juin, montrent les statistiques de la région autonome de Hong Kong, la Chine continentale a importé 104,6 tonnes d'or, soit 2,5 fois plus qu'en juin 2012. Et ce même si le chiffre de mai était de pratiquement 109 tonnes.

Au final, 'les importations d'or de la Chine continentale depuis Hong Kong (centre régional pour le négoce, notamment d'or, ndlr) atteignent, depuis le début de l'année, 518 tonnes, ce qui est au moins le double du niveau de l'année 2012 à pareille époque', constate-t-on chez Commerzbank, sachant que ces importations avaient atteint, sur l'ensemble de 2012, 555 tonnes.

'La Chine devient donc le catalyseur-clé de la demande d'or, ce qui dans une certaine mesure compense la faiblesse de la demande d'investissement', soulignent les spécialistes.

D'un point de vue technique, selon les analystes de ScotiaMocatta, la cassure du support des 1.301 dollars ouvre la voie à un retour dans la zone des 1.180 dollars, les plus bas de juin. Le niveau des 1.155 dollars est 'critique' pour la tendance de long terme, avertissent encore les spécialistes. Résistance à 1.327 dollars.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI