Bourse > Or > Or : l'once profite du statu quo de la Fed
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 287.00 +0.87 %
1 284.70Ouverture : 1 284.70+ Haut : 1 282.90+ Bas :
+0.18 %Perf Ouverture : 1 355.80Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once profite du statu quo de la Fed

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours du métal jaune profitait du statu quo de la Fed, ainsi que des critiques que suscite la banque centrale américaine, responsable ultime du dollar. Au terme du premier fixing de ce vendredi à Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.136 dollars (+ 18,5 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 992,3 euros (+ 5,2 euros).

A Londres, il faut remonter jusqu'au 2 septembre qui retrouver un cours équivalent en dollars. La baisse du billet vert consécutive au statu quo de la Fed - et aux critiques qu'elle suscite - tend aussi à soutenir mécaniquement le cours de l'once en dollars.

En effet, hier soir, le comité de politique monétaire (FOMC) de la Réserve fédérale n'a rien annoncé de nouveau. Pour l'heure, les taux directeurs resteront donc à 0-0,25%, leur plus bas niveau historique auquel ils ont été abaissés fin 2008. Or une hausse des taux aurait mécaniquement tendu à soutenir le dollar. Et inversement.

Moins nombreux ces dernières semaines, les intervenants qui anticipaient un durcissement de la part de la Fed - ce qui aurait constitué le premier cas du genre depuis juin 2006 - en sont pour leurs frais.

La Fed a-t-elle pour autant renoncé à durcir les conditions monétaires ? Pas du tout. 'La banque centrale américaine a préféré jouer la prudence cette fois-ci mais envisage toujours une remontée des taux avant la fin de l'année. Cette échéance cruciale désormais repoussée, les conditions sont réunies pour que les marchés actions et obligataires poursuivent leur progression', confirme-t-on chez Edmond de Rothschild.

Mais pour l'instant, la hausse des taux passe son tour, ce qui tend à favoriser l'or qui, lui, ne génère ni cash-flow ni coupon.

Dans l'ensemble, le statu quo de la Fed suscite les critiques de nombre d'analystes, qui estiment que la Fed a perdu de son aura. “Loin de réduire la volatilité sur les marchés, la décision de la banque centrale d'hier milite pour des marchés encore très agités lors des publications d'indices de prix et des indicateurs concernant la Chine”, indique Aurel BGC.

“Une Fed accommodante et indécise n'inspire guère la la confiance”, sanctionnent les cambistes de Société Générale. Et Oddo & Cie d'en rajouter : 'du point de vue de la communication, c'est un échec. (...) La dépendance de la Fed vis-à-vis des marchés plutôt que des statistiques est patente. La crédibilité n'y gagne rien.'

Par ailleurs, l'encours de lingots formant la contrepartie du SPDR Gold Shares, premier ETF aurifère au monde, était toujours inchangé, à 678,2 tonnes.

EG


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...