Bourse > Or > Or : l'once ne profite guère du blocage budgétaire américain
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.80 +0.34 %
1 266.00Ouverture : 1 266.00+ Haut : 1 262.40+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once ne profite guère du blocage budgétaire américain

tradingsat

(CercleFinance.com) - C'est une modeste hausse que le cours du métal jaune s'offrait ce midi alors que le débat budgétaire américain est, pour l'instant du moins, totalement bloqué. Au terme du premier fixing de ce mardi sur le marché de Londres, l'once d'or cotait 1.332,25 dollars (+ 5,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 983,1 euros (+ 2,7 euros).

En effet, Républicains et Démocrates n'ont pu s'accorder au Sénat, la chambre haute américaine, pour voter le budget alors que la 'date limite' était précisément hier soir, chaque camp renvoyant la responsabilité sur l'autre. Faute de budget pour le nouvel exercice fiscal (décalé par rapport à l'année calendaire) qui vient de commencer, l'administration fédérale va devoir fermer temporairement certains services (ce qui est appelé le 'shutdown').

“L'Etat fédéral du pays se retrouve donc plongé dans une paralysie partielle avec une conséquence immédiate sur l'emploi de centaines de milliers d'américains”, indique Saxo Banque. Si la crise venait à se prolonger et qu'un nombre important de fonctionnaires était contraint de rester à la maison, la dynamique du PIB sur la période en pâtirait.

Dans l'histoire des Etats-Unis, un tel cas de figure s'est présenté 17 fois, mais le dernier exemple en date remonte à plus de 16 ans.

Le tout est de savoir quand le Congrès américain parviendra à s'entendre sur un budget, car le temps presse. “Nous rappelons que les mesures exceptionnelles de financement mises en place par le gouvernement américain devraient s'épuiser à l'horizon du 17 octobre”, indique Saxo Banque.

'Dans les jours et les semaines qui viennent, nous devrions pouvoir nous faire une idée plus précise du degré de dysfonctionnement de l'administration américain', indiquent les analystes canadiens de TD Securities. Et ils poursuivent : 'de notre point de vue, tout dépendra de la durée du 'shutdown' (la fermeture des administrations fédérales, ndlr) : plus cette dernière sera longue, plus l'impact négatif sur l'économie sera important'.

Quoi qu'il en soit, force est de constater que le cours de l'once reste une bonne centaine de dollars en dessous du niveau qu'il avait atteint fin août (1.433 dollars environ), lorsqu'une intervention concertée des puissances de l'OTAN contre la Syrie semblait imminente.

“Le métal jaune ne profite pas vraiment de la situation (budgétaire américaine) pour le moment. En effet, les opérateurs anticipent une issue rapide. La pression sur les deux camps et les conséquences d'un blocage prolongé devrait permettre une résolution rapide”, indiquent les analystes de Saxo Banque.

Notons aussi que l'encours du principal ETF aurifère, le SPDR Gold Shares, a baissé vendredi soir à de 909,6 à 906 tonnes, niveau qui était inchangé lundi soir. Il s'agit là d'un nouveau plus bas annuel alors que cette masse de lingots, utilisée pour jauger l'appétit des investisseurs longs sur l'or, avait culminé en décembre 2012 à 1.353,3 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notent que l'once a terminé le mois de septembre en baisse (- 54 dollars à 1.327 dollars). Ils sont neutres court terme étant donné l'absence actuelle de tendance. Les niveaux à surveiller : des supports à 1.273 et 1.182, résistances à 1.433 et 1.523.

Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...