Bourse > Or > Or : l'once hésite sous les 1.300 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 263.40 +1.30 %
1 244.80Ouverture : 1 266.50+ Haut : 1 256.90+ Bas :
+1.49 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once hésite sous les 1.300 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce vendredi sur le marché de Londres, l'once d'or fin cotait 1.287 dollars (- 1,5 dollar par rapport au fixing d'hier après-midi) mais 1.131,9 euros (- 1,7 euro).

Selon un intervenant, l'or a été soutenu hier par des résultats jugés décevants de la part de grands noms de la cote boursière américaine. En outre, aux Etats-Unis, le recul inattendu des commandes de biens durables a également pesé sur la tendance, et ce malgré la progression de l'indicateur mesurant la confiance du consommateur.

Chez Aurel BGC, on s'inquiète de cette déception pour l'économie américaine : “ce rapport (sur les commandes de biens durables, ndlr) confirme que l'investissement des entreprises devrait reculer, même s'il a rebondi en décembre (...). Le PIB devrait avoir nettement ralenti au quatrième trimestre, avec une nette décélération de l'investissement productif. Le mouvement pourrait être encore plus marqué en ce début 2015.”

Ces craintes conjoncturelles sont de nature à renforcer l'appétit pour les valeurs refuge. D'ailleurs, du côté du SPDR Gold Shares américain, la tendance à l'accumulation se poursuit à un rythme rapide : l'encours de lingots qui en constitue la contrepartie a augmenté hier soir de 9,3 tonnes, jusqu'à 752,7 tonnes. Il faut remonter jusqu'à mi-octobre dernier pour retrouver des niveaux comparables. En début d'année, les 710 tonnes avaient effectivement été franchies à la baisse.

Selon Commerzbank, la hausse des encours globaux des ETF aurifères, qui dépassé les 50 tonnes depuis mi-janvier, est la plus forte constatée en cette période de l'année depuis trois ans L'encours de ces produits financiers permettant de jouer l'or fait partie des indicateurs utilisés pour jauger de l'appétit des investisseurs 'longs' (haussiers) sur le métal jaune.

Rappelons aussi qu'en Ukraine, les séparatistes pro-russes sont repassés à l'offensive et semblent bousculer les troupes de Kiev. Les forces séparatistes, que la Russie dément toujours soutenir, avancent vers l'Ouest du pays. Les agences de presse rapportent que les combats actuels seraient les plus violents depuis la conclusion d'un cessez-le-feu des plus théoriques, en septembre dernier.

Selon les analystes techniques de ScotiaMocatta, 'les indicateurs haussiers montrent désormais des signes d'atténuation, une congestion étant observée autour de la moyenne mobile à 9 jours (1.268,51 dollars)'. Le risque principal demeure baissier, les supports à surveiller étant situés à 1.250 puis 1.242,53 dollars, soit dans ce dernier cas la moyenne mobile à 20 jours.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI