Bourse > Or > Or : l'once d'or teste maintenant les 1.340 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 250.70 -0.33 %
1 252.70Ouverture : 1 253.60+ Haut : 1 249.20+ Bas :
-0.16 %Perf Ouverture : 1 295.20Clôture veille : 0Volume :

Or : l'once d'or teste maintenant les 1.340 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le regain d'incertitude budgétaire aux Etats-Unis a permis à l'once de s'éloigner des 1.300 dollars pour revenir tester les 1.340 dollars. Au terme du premier fixing de ce jeudi sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes d'or cotait 1.332,5 dollars (+ 9,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 987,9 euros (+ 8,4 euros).

Certes, le risque d'une intervention militaire occidentale contre le régime syrien de Bachar el-Assad recule chaque jour un peu plus. En outre, un autre facteur de tension au Moyen Orient ces dernières années pourrait bien lui aussi s'estomper.

Les analystes Matières premières de Commerzbank soulignent en effet l''offensive de charme' lancée par le président iranien Rouhani afin de détendre les relations de Téhéran avec les puissances occidentales. “D'ici trois à six mois, (le président iranien) entend résoudre le contentieux international lié au programme nucléaire iranien qui dure maintenant depuis une bonne dizaine d'années”, soulignent les spécialistes. Contrairement à la Syrie, l'Iran est une puissance majeure dans la région.

Reste que le débat budgétaire américain suscite des craintes. Hier, le Congressional Budget Office, sorte de Cour des comptes au services du parlement américain, a estimé qu'en l'état actuel des choses l'Etat fédéral serait totalement à court de ressources et incapable de faire face à ses échéances de dette entre le 22 et le 31 octobre. Plus alarmiste, le secrétaire au Trésor Jack Lew estime cette date au 17 octobre, sauf relèvement entre du fameux plafond de l'endettement fédéral.

“Les dirigeants politiques américains sont en effet en désaccord sur la question budgétaire alors que les Républicains utilisent l'impasse budgétaire pour détourner la réforme du système de santé surnommée Obamacare”, indique-t-on chez le courtier en devises RTFX.

Plus près de nous, Washigton pourrait devoir commencer à fermer des services, faute de fonds, dès le 1er octobre. “Le Congrès doit trouver un accord d'ici lundi prochain afin d'empêcher la fermeture partielle de certaines agences fédérales', indique encore RTFX.

Le “risque budgétaire américain” est donc bien réel même si, comme Société Générale le résume, un défaut de paiement des Etats-Unis sur leur dette semble à ce stade 'impensable'.

C'est aussi l'opinion que rapportent les spécialistes de Commerzbank : 'il nous semble clair que les acteurs du marché ne sont pas véritablement inquiets que l'Etat fédéral s'approche chaque jour un peu plus du plafond de la dette, ce qui surviendra le mois prochain. Bien évidemment, ils anticipent la conclusion d'un accord en temps utile et ne craignent pas une réédition de l'interminable guérilla parlementaire qui était de mise voilà deux ans'.

Cependant, nuance aussitôt Commerzbank, 'selon plusieurs politiciens, le Congrès apparaît fortement divisé. A la fin de l'été 2011', rappellent encore les spécialistes, 'l'once d'or avait atteint un record de tous les temps de 1.921 dollars qui était en bonne partie lié à l'impasse budgétaire américaine'.

A l'heure actuelle, si l'once a encore tenté de reprendre pied au-delà des 1.340 dollars ce matin comme hier, elle n'y est toujours pas parvenue à cette heure, indiquent les spécialistes de Commerz. Ces derniers soulignent également que le seuil psychologique des 1.000 euros l'once, lui non plus, reste pour l'instant hors de portée.

Toujours rien à signaler du côté du principal ETF aurifère, le SPDR Gold Shares américain, dont l'encours étant inchangé hier soir à 909,6 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta identient le premier support à 1.307 et a prochaine résistance à 1.375 dollars. 'Graphiquement, la vue d'ensemble est contrastée', indiquent les spécialistes, étant baissière en données hebdomadaires alors qu'elle parait décrire un point bas en données quotidiennes. De ce fait, ScotiaMocatta est neutre à court terme.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI