Bourse > Or > Or : entre le PIB et la Fed, l'once d'or indécise
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 287.40 +0.47 %
1 279.80Ouverture : 1 287.00+ Haut : 1 279.20+ Bas :
+0.59 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : entre le PIB et la Fed, l'once d'or indécise

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours de l'or se reprenait ce matin à Londres après l'accès de faiblesse enregistré hier après la publication de statistiques américaines jugées bonnes. Mais la Fed est ensuite passée par là. Au terme du fixing de ce jeudi sur le marché de référence de Londres, l'once d'or cotait 1.323,75 (+ 9,25 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 999,2 euros (+ 6,9 euros).

'Le prix de l'once s'est d'abord trouvé sous pression hier après-midi après l'annonce d'une croissance économique US plus forte que prévu au 2ème trimestre', soulignent les analystes de Commerzbank.

En effet, attendue à seulement 1% en première estimation, la croissance du PIB américain pour le deuxième trimestre s'est finalement affichée bien au-delà, à 1,7%. Comme l'estimation de la croissance pour le premier trimestre de nouveau été abaissée de 1,8 à 1,1%, et qu'elle avait pratiquement stagné lors du dernier quart de l'année 2012, l'économie américaine connaît donc une accélération continue sur trois trimestres, concluent les opérateurs..

En outre, l'enquête de l'institut ADP sur l'emploi privé aux Etats-Unis a fait état de 200.000 créations de postes le mois dernier, soit 10.000 à 15.000 de plus que prévu par le consensus. Bref, 'tout indique une robuste expansion de l'économie américaine', souligne un opérateur de changes nord-européen.

Après ces annonce, l'once s'est hier rapprochée dangereusement des 1.300 dollars avant de reprendre pratiquement tout le terrain perdu, ajoute Commerzbank, 'lorsque la Fed a confirmé la politique monétaire précédemment annoncée' à l'issue du FOMC, le comité de politique monétaire de la Réserve fédérale américaine.

'Dans son communiqué, la Fed a souligné le risque pour l'économie que représente une inflation excessivement faible. Ce qui a été interprété par les marchés comme le signe que la banque centrale américaine n'allait finalement pas entamer la réduction du volume de son enveloppe de rachats d'actifs à l'automne', écrit Commerzbank.

Les analystes de la banque allemande estiment que les premières réductions de QE n'auront pas lieu avant décembre, une opinion que tout le monde ne partage pas, notamment à la Société Générale où l'on table toujours à une baisse dès le FOMC de septembre.

'De notre point de vue', indique Commerzbank, 'la perspective de la poursuite des rachats d'actifs obligataires par la Fed au rythme de 85 milliards de dollars par mois, doublée d'une inflation qui devrait prendre de la vitesse, devraient se conjuguer pour soutenir le cours de l'or durant les mois qui viennent'.

Depuis presque une semaine, le calme plat est de mise pour l'encours du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain : il était toujours inchangé hier soir à son niveau du 25 juillet, soit 927,3 tonnes.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta notent que l'once a touché hier en séance, vers 1.306 dollars, un plus bas de sept journées de cotation d'ailleurs proche du support identifié à 1.301 dollars.

'La cassure des 1.301 ouvrirait la voie à un nouveau test des 1.180 dollars', estiment les spécialistes, qui s'attendent à un nouveau test des 1.301. Résistance identifiée à 1.336.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...