Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Or

GC - MP00000000GC
- -

Or : Barrick Gold et Newmont Mining enterrent la hache de guerre

lundi 11 mars 2019 à 16h10
Barrick et Newmont Mining vont regrouper leurs activités au Nevada

(BFM Bourse) - Non seulement le géant canadien et sud-africain Barrick renonce à son offre hostile sur Newmont, mais le groupe se range à la proposition de son concurrent américain de mettre en commun leurs actifs dans le Nevada via la création d'une co-entreprise chargée d'exploiter ce réseau de mines à fort potentiel. Les synergies annuelles pourraient représenter 500 millions de dollars par an.

Barrick, le nouveau géant du secteur de l'or créé par le rapprochement entre le sud-africain Randgold Resources et le canadien Barrick Gold en début d'année, met fin à ses velléités d'avaler son concurrent Newmont Mining. Mais les deux entreprises vont fusionner leurs activités dans le Nevada, un Etat de l'Ouest américain qui renferme l'une des plus grandes concentrations d'or de la planète, au sein d'une entreprise commune.

Barrick, qui proposait initialement 18 milliards de dollars pour racheter Newmont Mining, estime que cette collaboration -suggérée par l'américain qui refusait un rachat pur et simple- devrait amener environ 500 millions de dollars de synergies par an avant impôt sur les cinq prochaines années, et libérer sur vingt ans près de 5 milliards de dollars de valeur, en facilitant l'exploitation d'un réseau de mines souvent très proches, situées principalement sur le gisement de Carlin.

48 millions d'onces d'or de réserves prouvées

"Nous avons écouté nos actionnaires et convenu avec eux qu'ils s'agissait là de la meilleure façon de concrétiser l'énorme potentiel de la dotation minérale sans équivalent des champs aurifères du Nevada, et de maximiser le rendement de nos activités sur place", a reconnu Mark Bristow, le nouveau président et directeur général de Barrick (précédemment patron de Randgold).

Après un rejet initial par Barrick, qui refusait de ne pas en être l'opérateur, la co-entreprise verra donc le jour sur la base d'une répartition du capital de 61,5% pour Barrick (et la direction opérationnelle) et à 38,5% pour Newmont Mining. Cette société commune focalisée sur le Nevada deviendra à elle seule le plus grand producteur d'or au monde, avec une production cumulée qui aurait atteint 4 millions d'onces l'an dernier, comprenant trois et peut-être bientôt quatre mines de premier ordre mondial (susceptibles de générer chacune au moins 500.000 onces par an pendant dix ans minimum) et plusieurs autres de moindre importance, représentant au total 48 millions d'onces d'or de réserves prouvées.

Au moment de cette annonce, l'once d'or se traite en légère baisse lundi à 1294 dollars.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+285.20 % vs +11.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat