Bourse > Or > Or : après la fin du trimestre, l'once tente un rebond
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 282.90 +0.55 %
1 284.70Ouverture : 1 284.70+ Haut : 1 282.90+ Bas :
-0.14 %Perf Ouverture : 1 355.80Clôture veille : 0Volume :

Or : après la fin du trimestre, l'once tente un rebond

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme du premier fixing de ce mardi 2 juillet sur le marché de référence de Londres, l'once de 31,10 grammes d'or fin cotait 1.260,75 dollars (+ 18 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 968 euros (+ 14,1 euros).

A en croire ScotiaMocatta, teneur du marché de Londres filiale de la banque canadienne Scotia, les liquidations de positions longues sur l'or se sont multipliées juste avant la fin du 2ème trimestre, “les fonds débouclant des positions ayant mal tourné” afin d'”habiller” leurs bilans. Ce qui a contribué à faire chuter l'or de 23% au terme du trimestre, calcule ScotiaMocatta.

Mais après avoir sombré sous les 1.200 dollars, l'or a fini par remonter : selon les courtiers de Triland Metals, “il semble que la conviction baissière exprimée par un grand nombre d'intervenants ait joué le rôle d'indicateur contrarien, comme tel a été le cas pour les paris à la hausse lors de la fin du cycle d'appréciation de l'or”.

Le stock de lingots constituant la contrepartie du premier ETF aurifère au monde, le SPDR Gold Shares américain, s'est tassé de 969,5 à 968,3 tonnes entre vendredi et lundi soir. A en juger par cet indicateur, les liquidations de positions des investisseurs longs sur l'or ne sont donc pas encore terminées, même si elles semblent ralentir. Rappelons que l'encours de cet ETF avait culminé à 1.353 tonnes en décembre 2012.

Selon les analystes de ScotiaMocatta, les prochains niveaux de résistance technique se situent à 1.244 et 1.269 dollars l'once.

Triland Metals estime que même si les tendances de moyen et long terme demeurent faibles, en raisonnant d'un point de vue fondamental et technique, il est possible que l'once revienne s'aventurer dans la zone des 1.300 dollars.

Chez Saxo Banque, on se veut plus prudent : “la demande physique a également contribué à soutenir le marché. Cependant, ce mouvement peut paraître fragile car la demande physique n'est pas aussi importante qu'au mois d'avril”.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...