Bourse > Or > Or : après la Fed et le PIB, l'once teste les 1.200 dollars
OrOr GC - MP00000000GCGC - MP00000000GC
1 266.10 +0.13 %
1 265.90Ouverture : 1 267.20+ Haut : 1 264.70+ Bas :
+0.02 %Perf Ouverture : 1 294.80Clôture veille : 0Volume :

Or : après la Fed et le PIB, l'once teste les 1.200 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme premier fixing du jour à Londres, l'once de 31,1 grammes d'or cotait 1.205,75 dollars (- 17,75 dollars par rapport au fixing d'hier après-midi) et 958,1 euros (- 0,9 euro). Sur le marché au comptant, l'once est en train de tester les 1.200 dollars à cette heure.

Voilà donc le cours de l'once bien loin des 1.250 dollars un temps débordés ce mois-ci.

Comme l'indiquent les analystes de Saxo Banque, “l'or a chuté hier soir à un plus bas de trois semaines à cause de l'appréciation du dollar hier à la suite de l'intervention de Janet Yellen. La fin de l'assouplissement quantitatif par la Fed était déjà largement anticipée mais le discours était convaincant. La Fed s'est engagée à rehausser ses taux le moment propice et laisse le temps à l'économie américaine de redécoller.”

En effet, hier soir et comme prévu, la Réserve fédérale américaine a sifflé la fin de partie des programmes d'assouplissement quantitatif (les QE, soit des rachats en masse d'actifs obligataires) dont les premiers ont été lancés au début de la crise financière, en 2008/2009, sous la direction de Ben Bernanke. Janet Yellen, qui lui a succédé à la présidence de l'institution, a annoncé hier la fin du dernier “round” des QE, le QE 3.

Bref, la dilution potentielle de la valeur de la monnaie américaine induite par l'augmentation du bilan de sa banque centrale va maintenant se retourner, ce qui tend à faire monter la valeur du dollar contre ses devises concurrentes et la valeur refuge qu'est l'or.

Certes, les taux directeurs sont maintenus à 0-0,25%, comme tel est le cas depuis fin 2008, et cela continuera pour “une période considérable”, selon une formule toujours en vigueur.

Mais attention, avertit Aurel BGC, “le communiqué est clair : les marchés se trompent et sous-estiment la volonté des membres à relever les taux directeurs. La hausse des taux directeurs interviendra plus tôt que ne l'anticipe les marché. L'avertissement est direct et rarement aussi nette dans un communiqué du Fed. Les anticipations trop ' colombes ' des investisseurs sur le timing de la première hausse des taux directeurs doit s'ajuster.”

Un facteur défavorable de plus pour l'or : en effet, le différentiel de taux entre l'or (qui ne rapporte rien, ne faisant que valoir) et les obligations devrait donc s'accroître, et ces dernières deviendront d'autant plus attrayantes.

Ressortie à 3,5% alors qu'elle était attendue à 3%, la croissance du PIB américain au 3e trimestre renforce l'hypothèse d'une hausse des taux.

Par ailleurs, l'encours du premier ETF aurifère au monde, le SDPR Gold Shares, a encore baissé hier soir de près de 1,2 tonne à 742,4 tonnes, inscrivant ainsi un énième plus bas depuis fin 2008.

D'un point de vue technique, les analystes de ScotiaMocatta sont devenus baissiers depuis que les 1.220 dollars ont été cassés. Prochain support : 1.200.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...