Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Un marché qui refuse d'avancer tête baissée

mercredi 30 septembre 2020 à 14h50

(BFM Bourse) - Les principaux drivers des marchés outre Atlantique vont rester les mêmes à court terme: risque politique avec d'âpres négociations budgétaires au Congrès à un peu plus d'un mois d'une élection présidentielle; et crise sanitaire dont l'évolution, liée à la propagation du virus et à la recherche (traitement, vaccin), est génératrice d'inquiétudes.

L'indice Nasdaq Composite a clôturé en baisse de 0.29% à 11 085 points une séance sans relief, dans l'attente de la joute télévisée entre Trump et Biden. Les opérateurs ont en effet manqué d'initiatives mardi, dans l'attente du premier débat télévisé opposant Donald Trump son concurrent Démocrates Joe Biden, en vue de l'élection du 03 novembre. Vulgarité, coups bas, et attaques personnelles ont fusé, et les opérateurs qui n'ont pas suivi ce "grand moment" de démocratie n'auront rien manqué... Le débat n'aura été qu'un spectacle de piètre qualité, dont les marchés n'ont rien à retenir, en raison du manque d'éléments politiques et économiques de fond.

Côté statistiques hier, la bonne surprise est venu de l'indice de confiance des consommateurs au sens du Conference Board, qui a largement dépassé la cible, en progressant ce mois-ci à 101.8 points. Par ailleurs, signaux plus contrastés à signaler sur les autres indicateurs de la journée outre Atlantique, l'indice S&P Case Schiller des prix immobiliers dans une vingtaine d'agglomérations représentatives, en hausse de 3.9% en rythme annuel, significativement au-delà des attentes, et la balance commerciale des biens au mois d'août, dont le déficit à -82.9 Milliards de dollars, est source d'une légère déception.

Dans l'immédiat, les opérateurs viennent de prendre connaissance des résultats de l'enquête du cabinet privé en RH ADP, qui met en évidence près de 750 000 créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture), soit 100 000 au-dessus de la cible. Verdict vendredi avec le rapport fédéral sur l'emploi, qui reste plus que jamais dans la mire de la Fed pour l'ajustement de son soutien pour les mois à venir. Ils ont pris par ailleurs connaissance des données définitives de la chute trimestrielle du PIB aux Etats-Unis (T2), à -31.4%, contre -31.7% lors des précédentes estimations du Bureau of Economic Analysis, qui précise dans une note:

"La baisse du PIB du deuxième trimestre a reflété la réponse au COVID-19, les ordres de «rester à la maison» émis en mars et avril ont été partiellement levés dans certaines régions du pays en mai et juin, et les paiements d'aide gouvernementale en cas de pandémie ont été distribués aux ménages et aux entreprises. Cela a conduit à des changements rapides d'activité, les entreprises et les écoles continuant de travailler à distance et les consommateurs et les entreprises annulant, restreignant ou réorientant leurs dépenses. Les effets économiques complets de la pandémie de COVID-19 ne peuvent pas être quantifiés dans l'estimation du PIB pour le deuxième trimestre de 2020 car les impacts sont généralement intégrés dans les données sources et ne peuvent pas être identifiés séparément."

A suivre l'indice PMI de Chicago à 15h45, les ventes de logements en cours à 16h00, et les stocks de pétrole à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Concernant le cadre technique de fond, inchangé: depuis la formation d'un double creux de retournement au coeur du mois de mars, consécutive à un mouvement de purge, l'indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine inscrit facilement, régulièrement, de nouveaux points hauts, affichant une résilience spectaculaire. Les consolidations sont courtes et sans "retracement" majeur.

A court terme en revanche, le reflux amorcé le 03 septembre, dans son amplitude actuelle, été significatif en valeur absolue mais relativement limité au regard de l'avancée inutile de l'indice. Les points bas de cette phase de reflux ne sont pas forcément encore atteints. D'autant que comme nous le relevions en préambule, la toute récente divergence de dynamique entre cours et volumes invite à la plus grande prudence. Un rééquilibrage des forces en présence est attendu, avant entame d'une nouvelle jambe baissière. La succession de deux dojis sur le début de la semaine est à ce titre révélatrice de l'état d'esprit du marché.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 12074.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 10300.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Neutre
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Un marché qui refuse d'avancer tête baissée (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.30 % vs -7.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat