Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Nasdaq Composite

COMP - XC0009694271
- -

Nasdaq Composite : Les nuages s'amoncellent

vendredi 2 octobre 2020 à 15h00

(BFM Bourse) - Si valeurs technologiques ont largement surperformé la cote hier, notamment en raison d'un nouveau trou d'air traversé par les cours du brut, la séance de ce vendredi s'annonce difficile tous secteurs confondus, dans une ambiance de marché qui gagne progressivement en anxiété. Au menu, un faisceau d'incertitudes sur le plan sanitaire, budgétaire et économique. Comme un symbole, à un mois de l'échéance présidentielle déjà sous haute tension, Donald Trump a été testé positif au Covid-19 et entame une quarantaine avec son épouse. Nul doute qu'il poursuivra sa campagne sur son réseau social favori...

Si le médecin de la présidence américaine a dit s'attendre à ce que Donald Trump "continue à assumer ses fonctions sans perturbations pendant sa convalescence", les analystes sont unanimes: ce test positif ajoute une couche d'incertitudes dont les marchés se seraient bien passés. Cette annonce apporte "une contingence nouvelle dans un environnement déjà compliqué, la prudence monte d'un cran sur les marchés", commente Hervé Goulletquer, stratégiste à la Banque Postale Asset Management dans sa note matinale.

L'indice Nasdaq, attendu en nette baisse à l'ouverture ce vendredi, a gagné hier 1,42% à 11 326 points.

Sur la question budgétaire, alors que les démocrates ont présenté en début de semaine au Congrès un plan d'aide de 2 200 milliards de dollars, ôtant plus de 1 000 milliards à une première proposition dans l'espoir de convaincre les Républicains, les médias américains croient savoir que le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a fait un pas vers le camp démocrate en se disant désormais ouvert à un plan d'aide aux alentours de 1 700 milliards de dollars, quand l'administration Trump excluait jusque là de débourser plus de 1 000 milliards de dollars.

Dans l'immédiat, les opérateurs digèrent un rapport NFP (Non Farm Payroll) très contrasté. La déception est franche concernant les création de postes dans le secteur privé (hors agriculture), à 661 000, manquant complètement la cible (900 000). Cible complètement manquée également pour la dynamique des salaires horaires moyens. En revanche, le taux de chômage, contre intuitivement, repasse sous la barre des 8%, contre 8.4% le mois dernier, selon le Bureau of Labor Statistics.

Au rayon statistiques hier, signaux contrastés également: si les dépenses des ménages en août ont progressé en rythme mensuel davantage qu'attendu (+1.0%), les revenus se sont contractés de 2.7%, manquant complètement les attentes. Sur le front de l'emploi, signal quelque peu rassurant avant la publication du rapport NFP ce vendredi: les nouvelles inscriptions aux allocations chômage, pour la semaine 39, sont chiffrés à 837 000 par le Département du Travail, non loin du consensus. Enfin, à 55,4, légèrement sous les attentes, le PMI industriel ISM a légèrement déçu.

A suivre les commandes industrielles à 16h00, l'indice de confiance des consommateurs et les prévisions de l'inflation (U-Mich en données révisées ), à 16h00 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Concernant le cadre technique de fond, inchangé: depuis la formation d'un double creux de retournement au coeur du mois de mars, consécutive à un mouvement de purge, l'indice phare des valeurs technologiques de la cote américaine inscrit facilement, régulièrement, de nouveaux points hauts, affichant une résilience spectaculaire. Les consolidations sont courtes et sans "retracement" majeur.

A court terme en revanche, le reflux amorcé le 03 septembre, dans son amplitude actuelle, été significatif en valeur absolue mais relativement limité au regard de l'avancée inutile de l'indice. Les points bas de cette phase de reflux ne sont pas forcément encore atteints. Un rééquilibrage des forces en présence est attendu, avant entame d'une nouvelle jambe baissière. La succession de deux dojis sur le début de la semaine est à ce titre révélatrice de l'état d'esprit du marché. Tou passage franc sous la moyenne mobile à 20 jours (en bleu foncé) viendrait dégrader la situation de court terme.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice Nasdaq Composite à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice Nasdaq Composite cote en dessous de la résistance à 12074.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

Nasdaq Composite
Négatif
Résistance(s) :
-
Support(s) :
-

GRAPHIQUE EN DONNEES QUOTIDIENNES

Nasdaq Composite : Les nuages s'amoncellent (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.30 % vs -7.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat