Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

METABOLIC EXPLORER

METEX - FR0004177046 SRD PEA PEA-PME
5.790 € +0.35 % Temps réel Euronext Paris

Metabolic explorer : La très bonne affaire de Metex avec le rachat d'Ajinomoto Animal Nutrition Europe

vendredi 1 octobre 2021 à 11h47
Metex acte son changement de dimension

(BFM Bourse) - Le spécialiste de la chimie verte et de la production, par fermentation, d'ingrédients d’origine naturelle destinés aux marchés de la nutrition animale confirme son changement de statut avec l’intégration des résultats d'Ajinomoto Animal Nutrition Europe (devenue Metex Nøøvistago).

L'opération transformante -et à moindre coût- réalisée par Metex en mars dernier avec le rachat du premier site européen de production par fermentation d’acides aminés destinés à la nutrition animale auprès du géant japonais de l'agroalimentaire Ajinomoto porte déjà ses fruits. De 25.000 euros au premier semestre 2020, les revenus du groupe décollent de fait à plus de 36,5 millions d'euros entre janvier et juin 2021 - ce qui représente une multiplication par 1.462 (!) de son chiffre d'affaires semestriel.

Le bénéfice net s'établit même à... 76,7 millions d'euros d'euros (donc supérieur au chiffre d'affaires) mais c'est dû à un important écart de prix d'acquisition ("goodwill" négatif ou "badwill") de 88 millions d'euros. En effet, lorsqu'une entreprise en rachète une autre, il peut y avoir une différence entre le prix d'achat et la valeur réelle de l'entreprise acquise. Si la société reprise vaut plus en réalité que le prix d'achat, cela correspond à un "badwill". Et ce dernier est rangé dans les profits au sein du compte de résultat.

"L'acquisition (d'Ajinomoto Animal Nutrition Europe, NDLR) a donné lieu à l’établissement d’un bilan d’ouverture respectant les principes IFRS (les normes comptables, NDLR) d'allocation du prix d'achat. Les éléments de bilan ont été réévalués à leur juste valeur avec notamment une révision à la hausse des stocks et à la baisse des immobilisations", explique METabolic EXplorer dans son communiqué. Ce qui résulte en un écart d'acquisition négatif ("badwill") de 88 millions d'euros, comptabilisé comme un produit non courant. "Ce "badwill" résiduel provient du fait que le prix payé par METabolic EXplorer pour l'acquisition d'AANE (Ajinomoto Animal Nutrition Europe, NDLR) correspond à un prix obtenu et négocié par METabolic EXplorer à des conditions spécifiques" explique Metex, qui cite notamment "le contexte et la situation difficile d'AANE au moment de la décision". L'opération a de fait coûté 15 millions d'euros seulement au groupe français, un "très faible prix" se justifiant également par le recentrage stratégique du groupe nippon selon Paul de Froment, analyste chez Kepler Chevreux.

Rupture d’une installation de stockage

Les revenus semestriels du groupe auraient en outre pu être encore supérieurs s'ils n'avaient pas été négativement affectés par la rupture d’une installation de stockage ayant provoqué fin mai dernier le déversement de 170 mètres cubes d’acide chlorhydrique sur le site de l’usine chimique d'Amiens (Somme), la production d'acide aminés n'ayant pu reprendre que le 14 juin. La perte d’exploitation totale est estimée à 7 millions d'euros par Metex (soit 20 millions d'euros de perte de chiffre d’affaires au taux moyen de marge brute sur coût variable de 35% en 2020).

Le chiffre d'affaires se répartit comme suit: 12.500 euros perçus par Metex dans le cadre de l’option de licence non-exclusive signée avec le groupe finlandais UPM pour le développement de MPG (Monopropylène glycol, utilisé dans la fabrication de résines de polyesters) à partir de sucres cellulosiques, 258.300 euros issus des premières ventes de PDO (1,3 Propanediol) de Metex Nøøvista sur son site de Carling Saint-Avold (Moselle) avec des premières livraisons effectuées auprès des clients qui utilisent ce PDO dans des applications polymères biosourcés pour la production de semelles de chaussures de sport, et 36,28 millions d'euros des ventes de Metex Nøøvistago.

Changement de dimension

Ce changement de dimension consolide nettement la situation financière du groupe, dont les capitaux propres s'élèvent à 128 millions d'euros à fin juin contre 48 millions au 31 décembre dernier, Metex rappelant avoir réalisé, post-clôture semestrielle, une augmentation de capital par placement privé pour un montant de 56,6 millions d'euros lui permettant désormais de "disposer de moyens financiers supplémentaires pour accompagner sa stratégie de développement internationale". La trésorerie brute consolidée du groupe s'établit pour sa part à 13,8 millions d'euros, contre un endettement total de 24,3 millions d'euros.

Le groupe confirme enfin ses objectifs annuels, à savoir un chiffre d'affaires consolidé de 170 millions d'euros sur l'ensemble de l'exercice (contre 50.000 euros en 2020), Metex pouvant compter sur "l'évolution favorable des prix des acides aminés et en particulier de la lysine".

Le marché applaudit cette solide publication avec un gain de 4,2% du titre à 5,20 euros vers 10h40, consécutif toutefois à 4 séances de baisse. Le changement de statut de Metex avait toutefois été "pricé" dès fin février - début mars dernier, à l'annonce du rachat de site de production d'AANE à Amiens.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur METABOLIC EXPLORER en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +37.53 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat