Bourse > Maurel et prom > Maurel et prom : SG abaisse sa cible, mais y croit toujours
MAUREL ET PROMMAUREL ET PROM MAU - FR0000051070MAU - FR0000051070
3.450 € +2.68 % Temps réel Euronext Paris
3.380 €Ouverture : +2.07 %Perf Ouverture : 3.450 €+ Haut : 3.340 €+ Bas :
3.360 €Clôture veille : 160 657Volume : +0.08 %Capi échangé : 674 M€Capi. :

Maurel et prom : SG abaisse sa cible, mais y croit toujours

tradingsat

(CercleFinance.com) - Société Générale (SG) a confirmé ce matin son conseil d'achat sur le titre de la junior pétrolière française Maurel & Prom, récemment pénalisée en Bourse par la chute du Brent, mais aussi par la remise en cause de ses objectifs de production. L'objectif de cours du bureau d'études est en conséquence réduit sensiblement de 13,2 à 10,8 euros.

A la Bourse de Paris, l'action Maurel & Prom cède 0,4% à 8,6 euros, ce qui porte sa baisse à près de 25% en trois mois.

A son cours actuel de 78,5 dollars, le cours du baril de Brent a perdu près du quart de sa valeur ces trois derniers mois. Le groupe pétrolier centré sur le Gabon qu'est Maurel & Prom a, en toute logique, été pénalisé par ce mouvement.

Mais pour Société Générale, le groupe est aussi responsable d'une bonne partie de cette décrue. En effet, le 5 août dernier à l'occasion de la publication des ventes semestrielles, le groupe comptait encore sur 'l'augmentation de la production au second semestre en vue d'atteindre le plateau de production visé de 35.000 barils/jour' (b/j).

Or en octobre, une présentation laissait supposer que cet objectif serait plutôt atteint 'mi-2015'.

Ce n'est pas fini : lors de la publication des ventes du 3e trimestre, le 4 novembre, la direction 'est allée plus loin', constate Société Générale : le groupe indiquait qu'à cette date, sa production était de l'ordre de 90% de sa capacité maximale, à 25.000 b/j. Mais Maurel & Prom ajoutait, en évoquant les travaux apparemment plus longs que prévu d'injection d'eau destinés à faire monter les réservoirs en pression : 'cette situation, à laquelle s'ajoutent les délais d'approvisionnement des équipements spéciaux, ne permet pas d'établir aujourd'hui (de fournir) un calendrier précis de l'évolution de la production'. Le groupe confirme ainsi, en l'aggravant, l'avertissement sur sa production esquissé le mois dernier.

En conséquence, les analystes de Société Générale ont réduit de 10% leur estimation de production 'plateau' à 31.500 b/j, chiffre qui devrait être atteint en 2017. Idem pour leur appréciation des réserves 'P2' du groupe (- 10% également) ' pour refléter les incertitudes liées à l'incapacité du groupe à réaliser son principal objectif de production', sanctionne la note de recherche.

Et Société Générale de conclure qu'avant de prendre en compte les nouvelles prévisions de la direction, les investisseurs attendront probablement la confirmation que les récents retards n'étaient que temporaires, et non un problème propre aux gisements gabonais.

Même dans l'hypothèse d'un baril à 85 dollars, “nous tablons sur une génération de cash-flow positive en 2015 (300 millions d'euros, comme en 2016, ndlr), ce qui ouvre des possibilités dans un secteur à court de liquidités”, terminent les spécialistes de SG à l'appui de leur conseil d'achat. Et ce d'autant que la 'junior' peut réduire ses investissements d'exploration.



Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...