Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LDLC.COM

ALLDL - FR0000075442 SRD PEA PEA-PME
50.600 € +1.61 % Temps réel Euronext Paris

Ldlc.com : Vif rebond du titre LDLC, le distributeur high-tech a renoué avec la croissance en fin d'année

vendredi 26 avril 2019 à 11h12
LDLC.COM rebondit violemment en tête du SRD vendredi

(BFM Bourse) - L'action LDLC se hisse en tête du palmarès du SRD vendredi matin, ayant signé une progression globale de 9,5% de ses ventes au quatrième trimestre, les consommateurs étant massivement revenus dans ses boutiques et sur les sites du groupe après une phase d'attentisme.

La déception provoquée par l'annonce début février d'un ralentissement de la croissance du groupe LDLC au troisième trimestre est en passe d'être aplanie en Bourse, l'entreprise fondée par la famille Villemonte de la Clergerie ayant renoué avec une solide progression des ventes en fin d'exercice. Le titre LDLC rebondit de 9,77% à 6,74 euros vendredi vers 10h30, signant la plus forte hausse de l'ensemble des valeurs du SRD et au plus haut depuis près de trois mois.

L'exercice 2018-2019 (clos fin mars) du groupe de distribution spécialisée, qui opère sous des marques aussi diverses que LDLC.com, leader du matériel high-tech en ligne, Materiel.net, premier fabricant de PC en France ou L’Armoire de Bébé, spécialiste de la puériculture pour les enfants de 0 à 3 ans, s'est soldé par un chiffre d'affaires total de 507 millions d'euros, en progression de 7,4% sur un an, grâce à un quatrième trimestre particulièrement dynamique.

Au cours de ce dernier trimestre, la croissance a atteint 9,5% (le taux le plus élevé de l'année), pour 126,6 millions d'euros de ventes, alors qu'elle était tombée à +3,4% au troisième trimestre.

Hors effet de l'application de la norme comptable IFRS 15, la progression aurait même été de 11,5% sur cette dernière période, grâce en particulier au retour à la croissance des activités de BtoC (vente au détail) qui étaient jusqu'alors en proie à un contexte économique défavorable et à une attitude attentiste des consommateurs. Ainsi, ces activités ont affiché une croissance trimestrielle de 3,3%, dont un bond de +32,6% des ventes en boutiques physiques. Les activités BtoB (ventes aux professionnels et gros) ont elles progressé de 26,7% en tenant compte de l'intégration d'Olys, mais décliné de 2,1% à périmètre constant (elles avaient profité au quatrième trimestre 2017-2018 d'un fort effet de base induit par le marché des cartes graphiques pour les activités de cryptomonnaies).

Sur l'ensemble de l'exercice 2018-2019, la répartition des ventes est de 161,9 millions d'euros en BtoB (+2% à périmètre constant et +34,1% avec Olys) et de 335,7 millions d'euros en BtoC , les autres activités, celles ne touchant pas à la tech, totalisant 7,1 millions grâce au succès croissance de L'Armoire de Bébé, tandis que le site Maginea, qui commercialisait des articles de décoration, a été fermé après dix années de présence, faute de résultats à la hauteur.

Pour le directeur général, Olivier de La Clergerie, la performance du trimestre et de l'exercice écoulés témoigne des efforts du groupe pour renforcer ses positions sur les activités BtoC et développer son réseau de magasins. "Nous observons, depuis février 2019, une réelle inversion de tendance sur ces activités avec une hausse sensible des ventes en ligne et en boutiques, qui se poursuit au cours des premières semaines d’avril", a-t-il précisé, soulignant s'attendre dans ce contexte à ce que l'entreprise atteigne un Ebitda 'légèrement positif" au titre de l’exercice 2018-2019, dont les résultats seront publiés le 20 juin.

Et pour l'exercice 2019-2020 entamé ce mois-ci, le groupe entend renouer "avec une croissance et un niveau de rentabilité plus conformes à nos performances historiques", grâce à l'amélioration de la conjoncture et les synergies avec Olys. Au deuxième semestre, le groupe LDLC entamera par ailleurs la commercialisation de deux produits développés en interne, le "sabre laser" Solaari précommandé à 500 exemplaires et le clavier dynamique à écran Nemeio, primé au CES de Las Vegas. "Sans pouvoir pleinement mesurer à ce jour la contribution en termes d’activité, les premiers retours positifs laissent entrevoir de nouvelles sources de croissance pour le groupe", indique la firme.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LDLC.COM en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.70 % vs +35.58 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat