Bourse > Kering > Kering : L'activité et la marge de la FNAC devraient être stables à horizon 2016
KERINGKERING KER - FR0000121485KER - FR0000121485
284.050 € -0.12 % Temps réel Euronext Paris
284.050 €Ouverture : 0.00 %Perf Ouverture : 284.450 €+ Haut : 282.400 €+ Bas :
284.400 €Clôture veille : 274 858Volume : +0.22 %Capi échangé : 35 870 M€Capi. :

Kering : L'activité et la marge de la FNAC devraient être stables à horizon 2016

KERINGKERING

(Tradingsat.com) - Le patron de la FNAC se montre plutôt confiant à quelques jours de l'introduction en Bourse de sa société. Malgré les difficultés sur ses marchés, la filiale de Kering (ex-PPR) affiche une situation financière "solide" et prévoit "une stabilisation de [son] activité et de [sa] marge opérationnelle à horizon 2016", a déclaré aux Echos son PDG Alexandre Bompard.

L'enseigne de biens culturels mise sur la transformation de son modèle pour redresser ses ventes et séduire les investisseurs, "en introduisant de nouvelles familles de produits comme le petit électroménager design et les loisirs créatifs pour enfants".

"Il s'agit maintenant de compléter l'espace maison avec de nouveaux segments comme la domotique et la robotique. Pour moi, la Fnac doit être l'endroit où l'on découvre les nouvelles générations d'objets connectés, qui s'annoncent très porteuses", a expliqué le dirigeant qui revient d'un voyage dans la Silicon Valley.

"Nous avons aussi densifié notre réseau en développant des concepts de 150 à 600 m2 adaptés aux zones dans lesquelles nous n'étions pas : gares et aéroports ou petites villes. Le tout en franchise, sans consommation de capitaux", a-t-il ajouté.

"Le magasin reste le cœur de notre activité"

Mais, pour Alexandre Bompard, la transformation la plus structurante est le virage de l'omnicanal. "L'important n'est pas que nous réalisions 15 % de nos ventes et enregistrions 8,5 millions de visiteurs uniques mensuels sur Fnac.com, tout en étant rentable, mais que 38% de l'activité de notre site en décembre dernier - contre 5 % en 2010 - ait eu un lien avec nos magasins, soit que les clients aient commandé depuis le point de vente, soit qu'ils aient choisi d'y être livrés", décrit-il. "Le magasin reste le coeur de notre activité (...)".

La valorisation de la Fnac entre 450 et 500 millions d'euros correspondrait à un prix par action d'environ 25 euros. Son entrée en Bourse est prévue le 20 juin.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...