Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

KERING

KER - FR0000121485 SRD PEA PEA-PME
522.700 € +0.60 % Temps réel Euronext Paris

Kering : Gucci reste une machine à cash pour Kering, qui rebondit en Bourse

mercredi 24 octobre 2018 à 11h10
Kering continue à croître fortement en Chine, le cours rebondit

(BFM Bourse) - Après 25% de recul en trois semaines, le titre Kering se redresse en partie grâce à l'annonce de ventes trimestrielles supérieures aux attentes. Si les ventes de Gucci demeurent en forte hausse, le taux de croissance de la marque phare ralentit néanmoins.

Kering, la maison mère d'Yves Saint Laurent, Balenciaga ou Gucci, n'a relevé aucun indice d'un ralentissement de la demande chinoise à ce stade et les ventes à fin septembre du groupe contrôlé par la famille Pinault ont dépassé les prévisions des analystes. Le titre en profite pour reprendre 7,5% à euros mercredi vers 10h55.

Une croissance exceptionnelle et supérieure aux attentes

Le chiffre d'affaires de Kering s'est élevé à 3,4 milliards d'euros au troisième trimestre, matérialisant indéniablement "un nouveau trimestre de croissance exceptionnelle" soit +27,5% en données comparables (et +27,6% en données publiées). Un rythme de croissance "unique dans notre secteur", s'est plu à souligner le PDG François-Henri Pinault. À titre de comparaison LVMH n'a affiché que 10% de progression sur cette période.

Gucci très dynamique... mais pas autant qu'aux précédents trimestres

Dans son communiqué, le groupe a souligné que sa marque phare Gucci -plus de 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires sur le trimestre- bénéficiait de la poursuite d’une très forte dynamique de croissance, saine et équilibrée. La hausse des ventes de cette maison, +34,9% en données publiées soit +35,1% en comparable, a de quoi faire des jaloux. D'autant que la base de comparaison est de plus en plus élevée. C'est le septième trimestre consécutif de hausse supérieure à 35%.

Le directeur financier Jean-Marc Duplaix a souligné que l'entreprise n'avait constaté aucun signe de ralentissement de la demande en Chine, alors que les inquiétudes liées à l'affaiblissement du taux de croissance du PIB chinois et les tensions commerciales avec les Etats-Unis ont fait craindre une perte d'appétit des consommateurs chinois pour les produits de luxe d'origine occidentale.

Un rebond à mettre en perspective avec le récent repli

Reste qu'en termes relatifs, par rapport à cet historique exceptionnel, la croissance de Gucci ralentit puisqu'elle n'était pas passée sous 40% en comparable depuis deux ans. Quant au rythme des ventes de Gucci en Asie-Pacifique (Chine essentiellement) , il a perdu cinq point entre le deuxième trimestre (+47%) et le troisième (+41,9%).

Dans ce contexte, le titre Kering remontait à 379,50 euros mercredi matin, en hausse de 7,48%. Un rebond qui est loin d'effacer la baisse de 25% accumulée au cours des trois dernières semaines en ramenant le cours à son niveau de mars dernier.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur KERING en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+281.40 % vs +11.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat