Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

INNATE PHARMA

IPH - FR0010331421 SRD PEA PEA-PME
4.580 € +0.31 % Temps réel Euronext Paris

Innate pharma : Le meilleur moment pour entrer au Nasdaq selon Innate, c'est quand la biotech n'a pas besoin de cash

lundi 7 octobre 2019 à 15h43
Innate Pharma ne manque pas de fonds, le bon moment pour en lever

(BFM Bourse) - Déjà l'une des plus riches parmi les biotechs françaises avec 200 millions en caisse fin juin, et disposant d'un portefeuille de traitements expérimentaux du cancer qui a séduit plusieurs leaders mondiaux, Innate Pharma pourrait lever plus de 70 millions de dollars sur le Nasdaq américain, le marché de référence du secteur.

À la suite de DBV Technologies, Cellectis, Erytech puis plus récemment Genfit, une nouvelle entreprise française de biotechnologies va lever des fonds en franchissant les portes du Nasdaq, le plus grand marché mondial de la spécialité. Et au contraire de nombre de biotechs tricolores qui sont aujourd'hui en panne de financement (et parfois de projets intéressants), c'est au mieux de sa forme qu'Innate Pharma va se présenter aux investisseurs américains.

Éligible à des paiements pouvant totaliser 5,5 milliards de dollars

"Nous avons construit, en interne et dans le cadre de notre stratégie de développement, un portefeuille large et diversifié comprenant un produit approuvé, trois produits candidats en stade clinique et un solide pipeline préclinique. Nous avons noué des partenariats avec des leaders l’industrie biopharmaceutique tels qu'AstraZeneca et Sanofi, afin de nous appuyer sur leurs capacités de développement et leur expertise, et nous avons reçu environ 550 millions de dollars de paiements [y compris l'apport d'Innate en fonds propres, 475 millions de dollars en l'excluant, NDLR] dans le cadre de nos collaborations au cours des dix dernières années. Nous pouvons, selon nos accords de licence existants et les accords prenant effet à la levée d'options de licence déjà accordés, être éligibles à des paiements jalonnés totalisant environ 5,5 milliards de dollars[...]".

Le curriculum d'Innate Pharma, mentionné dans le document d'enregistrement "F-1" soumis à l'autorité boursière américaine en vue d'une levée de fonds à Wall Street, parle de lui-même. Si certains comparables ont levé davantage d'argent auprès des investisseurs, nulle autre biotech tricolore n'a créé autant de valeur au travers de son activité de recherche et développement proprement dite.

De fait, la dernière augmentation de capital menée par Innate remonte à 2014. L'entreprise avait alors levé 50 millions d'euros, estimant étendre son horizon de trésorerie jusque fin 2017. Mais grâce au méga-déal conclu avec le britannique AstraZeneca en 2015 sur la molécule baptisée monalizumab (IPH2201), Innate Pharma n'a pas eu à re-solliciter le marché pour faire la soudure. Au contraire, avec un peu plus de 200 millions d'euros en caisse à fin juin, la firme demeure l'une des biotechs françaises les mieux financées.

D'ailleurs la firme n'en était pas à son coup d'essai puisqu'elle avait signé dès 2003 un accord avec Novo Nordisk, puis en 2011 avec Bristol-Myers Squibb, avec à la clé des paiements (près de 55 millions d'euros de la part de l'américain notamment) qui avaient largement contribué au financement de sa recherche.

Pionnier mondial de l'immunité dite "innée"

Co-fondée en 1999 par Hervé Brailly (désormais président du conseil de surveillance), François Romagné, Éric Vivier (directeur scientifique), Jean-Jacques Fournié, Marc Bonneville et Alessandro Moretta, la société est positionnée sur l'immuno-oncologie, une approche novatrice du cancer qui vise à rétablir la capacité du système immunitaire à reconnaître et éliminer les cellules tumorales. De plus au sein même de ce domaine en plein essor, Innate fait figure de pionnier mondial de l'immunité dite innée, d'où le nom de l'entreprise. Le système immunitaire comprend deux compartiments collaborant pour défendre l’organisme : l'immunité innée et l'immunité adaptative (acquise). Composé notamment des cellules NK (natural killers) le système d'immunité innée constitue à la fois une première ligne de défense du système immunitaire, car il réagit de façon quasi instantanée contre une situation pathologique, mais il transmet également des informations qui mobilisent en retour le volet adaptatif.

Une expertise rare et précieuse pour les gros labos. "Nous pensons que nos produits candidats et notre approche de développement clinique se différencient des thérapies immuno-oncologiques actuelles et ont le potentiel d’améliorer considérablement les résultats cliniques pour les patients atteints de cancer", développe encore l'entreprise. Cette société est un acteur de pointe dans l’immunologie, domaine prometteur (il s’agit de développer des composés agissant directement sur le système immunitaire, en complément de thérapies classiques), où de grosses sociétés pharmaceutiques investissent massivement.

L'entrée d'Innate au Nasdaq permettra donc à l'entreprise de lever des fonds supplémentaires -à titre indicatif 74 millions d'euros si les titres étaient émis au niveau de la dernière clôture, sachant que la société se fixe de ne pas descendre à moins de 15% de la moyenne pondérée des cours sur cinq séances précédent la fixation du prix de l'offre au Nasdaq, étendant sa visibilité jusque fin 2021 au rythme des dépenses prévisionnelles- mais l'opération sera surtout l'occasion de donner une visibilité supplémentaire au profil assez unique de la biotech marseillaise.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur INNATE PHARMA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.20 % vs +12.28 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat