Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

INNATE PHARMA

IPH - FR0010331421 SRD PEA PEA-PME
6.655 € -3.83 % Temps réel Euronext Paris

Innate pharma : La mise en avant du monalizumab dans Cell soutient le cours d'Innate Pharma

vendredi 30 novembre 2018 à 10h00
INNATE PHARMA progresse après un article paru dans la revue Cell

(BFM Bourse) - La molécule conçue par Innate, et qui fait l'objet d'un accord avec AstraZeneca, ouvre la voie à une nouvelle génération d'immunothérapies pour lutter contre le cancer, selon la prestigieuse revue scientifique.

Le titre Innate Pharma grimpe de 2,92% à 8,81 euros vendredi vers 09h30, à son plus haut depuis quinze jours, la société de biotechnologies marseillaise ayant obtenu les honneurs de la revue scientifique "Cell", l'une des publications les plus influentes dans le domaine de la biologie et notamment de l'immunologie.

Un article publié jeudi dans la revue décrit les travaux de recherche menés par le professeur Eric Vivier (professeur d’immunologie à Aix-Marseille, coordinateur du cluster Marseille Immunopôle et directeur scientifique d'Innate) et les équipes d’Innate en collaboration avec MedImmune, le pôle biotech d'AstraZeneca. Ces recherches démontrent le potentiel de la molécule monalizumab, licenciée à Innate, pour élargir le champ de l’immuno-oncologie.

Les traitements à base d'anticorps appelés inhibiteurs de checkpoints -qui visent à lever les freins empêchant le système immunitaire de s'attaquer aux cellules tumorales- ont certes révolutionné la lutte contre le cancer, mais seule une minorité des patients répond à ces traitements. Le principal enjeu de l’immuno-oncologie aujourd'hui est de surmonter le phénomène de résistance à ces traitements, en ciblant de nouvelles cellules immunitaires et en combinant ces immunothérapies entre elles et avec d’autres traitements. C'est justement l'intérêt du monalizumab, qui apparaît capable à la fois de renforcer l'activité des cellules NK (cellules tueuses naturelles représentant l'immunité dite innée), et de restaurer l'activité des cellules de l'immunité adaptative (acquise) comme les lymphocytes T. Selon Cell, le monalizumab représente donc une nouvelle arme susceptible de venir compléter l'arsenal des immunothérapies de première génération.

L'article paru dans la revue montre également que le monalizumab pourrait optimiser l'action anti-tumorale d'anticorps anti-PD-L1, ce qui conforte la stratégie d'AstraZeneca de développer un traitement en combinaison monalizumab + durvalumab (Imfinzi), soulignent les analystes d'Oddo BHF.

La molécule est également en phase d'essais en combinaison avec le cetuximab (Erbitux), et pourrait donner lieu dès l'an prochain à une phase 3 étant donné les bons résultats présentés au dernier congrès de l'European Society for Medical Oncology (ESMO), anticipe le bureau d'études.

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur INNATE PHARMA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.00 % vs +7.70 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat