Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

GENOWAY

ALGEN - FR0004053510 SRD PEA PEA-PME
3.120 € -0.64 % Temps réel Euronext Paris

Genoway : 'nous pensons être profitables dès 2009'

mercredi 24 octobre 2007 à 16h08
BFM Bourse

(Cercle Finance) - Gilles de Poncins, Directeur général délégué et Directeur financier de GenOway, société de biotechnologie spécialisée dans le développement et la commercialisation d'animaux génétiquement modifiés revient sur les perspectives de son groupe, après la signature d'un contrat majeur de 2 millions de dollars avec une société américaine à la mi-octobre. GenOway a été créée en mars 1999 et introduite en Bourse le 7 mai 2007.

Cercle Finance : La biotechnologie est en plein essor. Comment se distingue GenOway ?

Gilles de Poncins : GenOway est une société spécialisée dans le développement de rongeurs (rats et souris) génétiquement modifiés. Notre objectif est de rendre ces animaux le plus proche possible de l'humain sur le plan génétique, pour permettre aux groupes pharmaceutiques et de biotechnologies d'optimiser leur cycle de recherche en faveur de nouveaux médicaments. L'aspirine n'aurait ainsi jamais vue le jour avec des études menées sur des souris ' non modifiées ', pour la simple et bonne raison que l'aspirine tue les rongeurs. Plus généralement, 75% des 800 milliards de dollars consacrés à la R&D sont investis sur des pistes arrêtées trop tard. La demande pour des outils prédictifs fiables et utilisables dès les premières phases de recherche ne cesse donc de croître, les études menées sur des spécimens standards ne permettant pas de modéliser des maladies de plus en plus complexes.

Cercle Finance : Dans quels domaines thérapeutiques êtes-vous spécialisés ?

Gilles de Poncins : Nous n'avons en fait aucune spécialisation, pas plus que nous ne faisons d'élevage de souris et de rats. Concernant ce dernier aspect, nous faisons appel à des professionnels comme l'américain Charles River Laboratories, le leader mondial. Notre métier consiste uniquement à développer des outils ' transverses ' de biologie cellulaire, pour répondre aux demandes spécifiques de nos clients, en fonction de la pathologie qu'ils étudient, les modèles que nous élaborons leur appartenant. Mais avec l'expérience acquise pour le compte de tiers, nous nous sommes engagés dans une deuxième activité : le design de nos propres modèles. Notre catalogue de modèles propriétaires porte sur trois domaines, les maladies du métabolisme, l'immunologie et les modèles que nous appelons ' discovery '. Cette activité est en plein essor et appelée à croître très fortement. À titre indicatif, le chiffre d'affaires de cette nouvelle activité s'est élevé à 329 000 euros au premier semestre, contre 140 000 euros sur l'ensemble de l'année 2006.

Cercle Finance : Avec le programme européen Reach entré en vigueur le 1er juin, entrevoyez-vous de nouveaux débouchés.

Gilles de Poncins : Pour le moment, notre activité repose à 95% sur la biopharmacie. Nous avons de solides partenariats avec de grands noms de l'industrie pharmaceutique tels que Pfizer, Bayer... ou des centres de recherche académiques renommés comme le King College, l'institut Pasteur ou encore NGFN en Allemagne avec qui nous avons signé un contrat de 1,1 million d'euros en mai. Nous sommes certainement la société européenne du segment biotech qui compte le plus de partenariats dans l'industrie, soit une quarantaine de grands noms de la pharma et biopharma. Mais il est certain qu'avec des programmes comme Reach, qui impose de réétudier la toxicité de 30 à 40.000 composés existants, des industries comme la chimie ou l'agroalimentaire vont constituer de formidables relais de croissance pour genOway. Ils ont en effet l'obligation, sur des produits comme les pesticides (évaluation du risque d'accumulation, prédiction des effets allergiques) ou des alicaments (des aliments aux allégations santé)..., d'étudier les risques sur la santé humaine. À un horizon de 5 ans, la chimie et l'agroalimentaire pourraient ainsi représenter 50% de notre activité à part égale avec la biopharmacie.

Cercle Finance : Dans ce contexte, quels sont les objectifs de croissance de GenOway ?

Gilles de Poncins : Sur les trois dernières années, GenOway a affiché un track record de plus de 50%. Pour 2007, nous estimons que notre chiffre d'affaires devrait maintenir un tel rythme de croissance, après les 4,4 millions d'euros enregistrés à fin 2006. Nous disposons de fait d'un fort potentiel de croissance, le marché des animaux de laboratoire s'élevant à 1 milliard de dollars, dont 10 à 15% pour les animaux génétiquement modifiés. En termes de rentabilité, nous continuerons de sensiblement réduire nos pertes. Notre perte d'exploitation est ainsi revenue à - 0,7 million d'euros au premier semestre 2007, contre - 2,3 millions d'euros pour l'ensemble de l'année 2007. Et nous estimons être en mesure d'être profitable dès 2009, un objectif qui est reporté à 2011, voire 2012 pour la majorité des sociétés de biotechnologie.

Cercle Finance : Après le contrat de 2 millions de dollars signé aux Etats-Unis à la mi-octobre, tablez-vous sur de nouveaux contrats majeurs ?

Gilles de Poncins : Nous tablons en effet sur de nouveaux contrats de ce type dans les mois à venir, soit d'ici à la fin de l'année, soit au premier trimestre 2008 aux Etats-Unis, voire au Japon. Nos objectifs 2007 seront respectés. Et nous n'excluons pas la possibilité d'annoncer au marché de nouvelles bonnes surprises. Plus largement, notre croissance est soutenue par des tendances fortes, parmi lesquelles l'appel grandissant à la sous-traitance de tous les grands de l'industrie pharmaceutique et des biotechnologies. Ainsi que la substitution d'animaux standards par des animaux génétiquement modifiés. Ce marché existe et nous participons pleinement à son développement. Nos derniers contrats signés en sont la parfaite illustration.

Propos recueillis par François Le Roux

Copyright (c) 2007 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur GENOWAY en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.40 % vs +11.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat