Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

GENFIT

GNFT - FR0004163111 SRD PEA PEA-PME
4.108 € -2.38 % Temps réel Euronext Paris

Genfit : Pour retrouver de l'oxygène, Genfit rachète une partie de sa dette à prix cassé

lundi 7 décembre 2020 à 10h40
Genfit va racheter une bonne partie de sa dette

(BFM Bourse) - La société de biotechnologie lilloise a signé avec des porteurs de ses obligations convertibles émises en 2017 des conventions de rachat à un prix inférieur de 45% au nominal. Genfit efface ainsi une grande partie de ses dettes.

En voie de recentrage stratégique, Genfit franchit une étape essentielle pour le rachat partiel et l’aménagement de ses obligations convertibles (obligations à option de conversion et/ou d’échange en actions nouvelles et/ou existantes, autrement dit OCEANEs), effaçant potentiellement 85,70 millions d'euros de dette.

Comme annoncé mi-novembre, la biotech a lancé une offre de rachat partiel sur ces titres qui avaient été émis en octobre 2017, en vue de boucler les essais de sa molécule élafibranor dans la NASH et de préparer son éventuelle commercialisation -ambition anéantie par un nouvel échec clinique- et de renforcer le portefeuille de l'entreprise en acquérant des produits sous licence ou en combinaisons.

À l'époque, les investisseurs s'étaient précipités sur les OCEANEs émises à 29,60 euros l'unité, portant intérêt annuel de 3,5% et supposées être remboursées au pair le 16 octobre 2022 (sauf envolée du cours justifiant de convertir en actions). Alors que la firme visait initialement à lever 150 millions, la demande lui avait permis de porter l'émission à 180 millions d'euros.

Accord soumis à l'approbation des actionnaires

À l’issue de la procédure de rachat (par construction d’un livre ordre inversé à prix fixe, Genfit a signé des conventions de rachat avec des porteurs lui permettant de racheter un nombre total de 2.895.260 OCEANEs au prix unitaire de 16,40 euros, soit un prix de rachat total de 47,48 millions d’euros. Les OCEANEs rachetées représentent 47,6% de l'ensemble des OCEANEs en circulation et 85,7 millions d'euros euros de valeur nominale.

Le règlement-livraison du rachat est conditionné à l’approbation par les actionnaires de la société et par les porteurs des OCEANEs, convoqués en janvier en assemblée générale, des ajustements des clauses relatives à ces obligations: soit principalement une extension de trois ans de l'échéance (au 16 octobre 2025) et une hausse du ratio de conversion à raison de 5,5 actions par OCEANE (les titres pourraient alors être convertis en actions à partir de 5,38 euros au lieu de 29,60 euros). En conséquence, le nombre d’actions qui pourraient potentiellement être souscrites en cas de conversion de toutes les OCEANEs résiduelles sur la base du nouveau ratio de conversion serait de 17.522.016 actions, soit 45,1% du capital (contre 15,6% sur la base du ratio de conversion actuel de 1 pour 1).

Postérieurement à l’annulation des OCEANEs faisant l’objet du rachat partiel, le nombre d’OCEANEs résiduelles en circulation reviendrait à 3.185.821 et le montant nominal résiduel de 94,3 millions d'euros.

"Une étape essentielle"

"Nous sommes heureux d’avoir franchi cette étape essentielle, et souhaitons remercier les porteurs des OCEANEs ayant soutenu le rachat partiel pour les efforts significatifs qu’ils ont consentis pour soutenir notre future évolution. La restructuration des OCEANEs est une étape importante pour l’exécution de notre plan stratégique et je fais confiance à nos actionnaires et aux porteurs des OCEANEs pour voter en faveur de cette opération. Elle va en effet permettre la mise en œuvre de notre stratégie sur un plan financier et opérationnel. Celle-ci est centrée sur le développement d’elafibranor dans la PBC, avec la Phase 3 ELATIVE, et sur le développement de notre technologie NIS4 pour le diagnostic de la NASH. La structure actuelle de l’accord diminue quasiment de moitié le montant de la dette et allonge sa maturité jusqu’au dernier trimestre 2025, ce qui devrait nous donner de nombreuses possibilités pour maximiser le potentiel de nos actifs et créer une valeur significative pour nos actionnaires et les porteurs obligataires", a indiqué Pascal Prigent, directeur général de l'entreprise.

"La restructuration complète de la société prend forme", observe Oddo BHF, rappelant que Genfit entend s'organiser en deux entités distinctes et considère que ses choix stratégiques sont justifiés. Le bureau d'études maintient cependant un avis "neutre sur la valeur du fait d’un manque de catalyseurs cliniques à court terme".

Vers 10h40, l'action Genfit reculait de 1,19% à 4,478 euros.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur GENFIT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+320.30 % vs +16.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat