Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

GENFIT

GNFT - FR0004163111 SRD PEA PEA-PME
3.990 € -0.40 % Temps réel Euronext Paris

Genfit : Les investisseurs font à nouveau l'analogie par rapport à une autre biotech, plombant Genfit

mardi 8 octobre 2019 à 10h35
Genfit encore pénalisé par les résultats d'une autre biotech NASH

(BFM Bourse) - Après avoir perdu 5,35% lundi à la suite de données cliniques mitigées publiées par un concurrent américain sur un traitement expérimental de la NASH, l'action Genfit reste négativement orientée en début de séance mardi. Oddo BHF conseille toujours l'achat, mais reconnaît que la difficulté à dégager des résultats clairs accroît la pression sur les différents acteurs engagés dans la recherche de traitements pour cette maladie du foie gras.

C'est ce que les spécialistes des biotechs ont pris l'habitude d'appeler un read-across: tenter une lecture croisée des résultats cliniques publiés par une société de R&D biopharmaceutique en cherchant à en tirer des conclusions qui s'appliqueraient également à l'un de ses concurrents. Lundi, l'annonce par NGM Bio de résultats intérimaires d'une étude de phase 2 testant son composé NGM282 (qui pourrait recevoir de l'OMS le nom générique d'aldafermine) dans la NASH a déçu les investisseurs, entraînant une chute de plus de 20% du cours de cette biotech californienne. Mais Genfit n'a pas été épargné, lâchant plus de 5% de son côté.

Cette fois, l'origine de la baisse de Genfit est donc la firme de San Francisco NGM Biopharmaceuticals, qui a publié de premiers résultats sur 36 patients après 24 semaines de traitement avec son NGM282, faisant suite à une précédente lecture à 12 semaines. Les résultats finaux de l'essai, baptisé "Cohort 4" et portant sur un total de 78 patients atteints de la NASH et souffrant déjà d'un certain degré de fibrose du foie, sont attendus début 2020.

Comme pour de nombreux acteurs dans cette indication, les résultats intermédiaires sont apparus mitigés, détaille Oddo BHF. Du côté positif, le bureau d'études note une diminution nette de la graisse hépatique en termes relatifs (par rapport à la graisse mesurée au départ) mais cette diminution apparaît moins flagrante en valeur absolue. Que dire de cette publication, s'interroge l'analyste ? Outre la petite taille de l'échantillon à ce stade, "il est vrai qu’il y a du bon et du décevant dans cette publication même s'il nous semble compliqué de tirer des conclusions objectives". Difficile de tirer de conclusions vis-à-vis de Genfit sachant que les produits des deux sociétés n'ont pas du tout le même mécanisme d’action. C'est une hormone que teste NGM Bio (une version de l'hormone humaine FGF19 en injection sous-cutanée), alors que Genfit développe un inhibiteur de PPAR (administré par voie orale).

"Il est vrai que la définition de la pathologie ne favorise pas des résultats clairs des actifs en développements ce qui accroît la pression sur les différents acteurs", reconnaît Oddo BHF. Le bureau d'études estime toutefois au vu de l'ensemble des données déjà obtenues sur l'élafibranor (en phase 3 donc plus avancé) que la balance risque/rendement est attractive s'agissant de la biotech française, et maintient donc son conseil d'achat.

Ce n'est du reste pas la première fois que telle mésaventure arrive à la firme lilloise. En juin dernier, l'échec de CymaBay avec une molécule de la même famille que l'élafibranor de Genfit avait déjà plombé le titre, tout comme l'abandon des recherches d'un autre groupe américain, Conatus.

Plus généralement, alors que les investisseurs s'étaient passionnés ces dernières années pour le potentiel commercial que pourrait représenter le marché des traitements de cette maladie du foie liée à une alimentation trop riche, force est de reconnaître que "la NASH ne fait plus rêver" la Bourse, observe Sacha Pouget. Mi-mars, les 12 biotechs en phase 2 dans la NASH progressaient de 30% par rapport au début de 2019, indique le gérant du fonds spécialisé Kalliste Biotech.

(avec l'aimable autorisation de Sacha Pouget)

Désormais, ces 12 valeurs accusent une baisse moyenne de 30% sur l'année. Quant à Genfit et Intercept, les deux acteurs les plus avancés, ils se traitent aujourd'hui 81% et 87% en dessous de leurs sommets respectifs, atteints en 2014.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur GENFIT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.70 % vs +1.15 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat