Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FDJ

FDJ - FR0013451333 SRD PEA PEA-PME
33.890 € +0.80 % Temps réel Euronext Paris

Fdj : Les mises sur les jeux d'argent redécollent depuis cet été et la FDJ s'envole en Bourse

jeudi 15 octobre 2020 à 12h03
La FDJ confirme son statut de valeur anti-crise

(BFM Bourse) - Le retour à la croissance des montants misés par les joueurs (+6% au troisième trimestre) a soutenu les résultats de la Française des Jeux. Le titre progresse de plus de 6% et inscrit ainsi un nouveau plus haut depuis son introduction il y a bientôt un an.

Dans moins d'un mois, la Française des Jeux célèbrera le premier anniversaire de sa cotation en Bourse (intervenue le 21 novembre 2019) et ses actionnaires ont déjà entre les mains un beau cadeau, sous la forme d'une plus-value latente de près de 80% par rapport au prix de 19,50 euros consenti aux particuliers lors de l'introduction.

Jeudi matin vers 11h00, l'action avance de 4,1% supplémentaires à un nouveau plus haut de 34,78 euros, dynamisée par la publication des revenus de l'opérateur de jeux de hasard et de paris sportifs au titre du troisième trimestre.

Au premier semestre, les mises avaient été logiquement affectées par le confinement, avec la fermeture d'une bonne partie des points de vente et l'arrêt des compétitions sportives. Par contraste, le troisième trimestre a confirmé "la bonne dynamique enregistrée depuis la mi-juin et une reprise de nos activités à des niveaux comparables à ceux de 2019", a souligné la directrice générale, Stéphane Pallez.

Des marges qui devraient rester élevées en 2020

"Le groupe démontre ainsi sa résilience et sa réactivité. Sur l’ensemble de l’année, sans nouvelles mesures de restrictions générales liées à l’évolution de la situation sanitaire, l’impact de la crise sur notre chiffre d’affaires devrait être contenu et notre marge d’Ebitda [résultat d'exploitation, NDLR] maintenue à un niveau élevé", a-t-elle ajouté en soulignant également la forte mobilisation des collaborateurs et du réseau de distribution.

Sur le trimestre écoulé, le montant des mises a ainsi progressé de 6% à 4,4 milliards d'euros, bénéficiant aussi d'un calendrier de manifestations sportives plus rempli qu'à l'habitude du fait du décalage de nombreux événements initialement prévus au deuxième trimestre. Ainsi, les mises sur les paris sportifs ont spectaculairement augmenté (+27 % à près de 1 milliard d’euros), tandis que la croissance de l'activité loterie n'a été que de 1% à 3,4 milliards d’euros, en premier lieu via les jeux instantanés (+2%) alors que les mises sur les jeux de tirage sont restées stables.

Une fois déduits les gains des joueurs (3 milliards d'euros) et la contribution aux finances publiques (via la taxe sur les mises, principale source de revenus de l'Etat sur la FDJ loin devant les dividendes), le chiffre d'affaires du groupe FDJ ressort à 0,5 milliard d’euros (+0,2%) sur le trimestre.

Un calendrier loterie fourni

En cumul à fin septembre les mises atteignent 11,3 milliards d’euros, en recul de 10% par rapport aux neuf premiers mois de 2019 et le chiffre d’affaires à 1,4 milliard d’euros en baisse de 10% également (à fin juin, les mises et le chiffre d’affaires s’inscrivaient respectivement en recul de -18% et -15%).

Sans nouvelles fermetures de points de vente ou l’annulation et le report des principales compétitions sportives, le groupe anticipe une légère progression des mises au quatrième trimestre. Cette progression sera notamment soutenue par un calendrier loterie fourni, avec le relancement de Keno, de Mots Croisés et d’Amigo, et le lancement d’un second jeu hybride physique et digital "Qui veut gagner des Millions". Quant au calendrier des paris sportifs, il est globalement comparable à celui du quatrième trimestre 2019. En conséquence, les mises annuelles ressortiraient à environ 16 milliards d’euros, soit un recul limité à 6% sur l’ensemble de l’année.

Sur cette base, avec l’hypothèse d’un taux de retour aux joueurs annuel proche de celui enregistré à fin septembre et compte tenu du plan d’économies de plus de 80 millions d’euros, la FDJ réaliserait en 2020 un chiffre d’affaires de l’ordre de 1,9 milliard d’euros, en recul de 7%, et une marge d’Ebitda de l’ordre de 21% (contre 20,6 % en 2019 sur base comparable), avec un taux de conversion de l’Ebitda en flux de trésorerie supérieur à 80%.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FDJ en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.60 % vs -0.84 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat