Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

FDJ

FDJ - FR0013451333 SRD PEA PEA-PME
34.600 € -0.23 % Temps réel Euronext Paris

Fdj : La FDJ risque de devoir payer encore plus d'un milliard d'euros à l'Etat, selon Citigroup

vendredi 1 juillet 2022 à 17h13
La FDJ risque de payer plus de 1 milliard d'euros à l'Etat

(BFM Bourse) - Le titre FDJ accuse l'une des plus fortes baisses du marché parisien vendredi, pénalisé par une dégradation de Citigroup. Le bureau d'études pointe le risque induit par l'enquête européenne sur les conditions d'exclusivité des jeux de loterie en France. La FDJ pourrait devoir payer 1,06 milliard d'euros de plus que le montant versé lors de la privatisation en novembre 2019.

Si les audacieux vont tenter leur chance vendredi au loto pour le Super Jackpot de vacances de 13 millions d'euros, les actionnaires de la FDJ eux font la soupe à la grimace du fait d'une dégradation de Citigroup, qui troque son avis à l'achat contre une opinion négative sur le dossier. Le bureau d'études sabre dans la foulée son objectif de cours pour le passer de 52 à 31 euros dans sa note du jour.

Le titre de l'opérateur de la loterie nationale accuse l'une des plus fortes baisses sur le SRD et perd plus de 4% vers 17h05 en réaction à cette dégradation. Les analystes justifient ce changement de braquet par les risques liés à une décision défavorable de la Commission européenne sur l'attribution par l'Etat de droits exclusifs à la société.

Dans le cadre de cette enquête ouverte en juillet 2021, la Commission européenne entend vérifier si le montant de la contrepartie versée par la FDJ à l'Etat en compensation de l'octroi de droits exclusifs pour l'exploitation de jeux de loterie est suffisant, par rapport à la durée d'exclusivité de 25 ans. En contrepartie de cette exclusivité de 25 ans (soit jusqu'en 2045), l'entreprise s'est engagée à "assurer l’intégrité, la sécurité et la fiabilité de ses opérations de jeux et de veiller à la transparence de leur exploitation" et, surtout, elle a versé à l'État une compensation financière de 380 millions d’euros.

Suite à la réception de deux plaintes, la Commission a décidé de lancer une enquête pour vérifier si cette rémunération est conforme aux conditions du marché. À ce stade, l'exécutif européen "n'exclut pas que la mesure puisse procurer un avantage économique indu à la Française des Jeux" - autrement dit que cette exclusivité ait été accordée par l'Etat à la FDJ à des conditions un peu trop avantageuses.

Et si le principe même d'exclusivité n'est nullement remise en cause, il existe un risque que l'enquête conclut à un avantage indu, obligeant à verser une soulte éventuelle, d'un montant estimé à 1,06 milliard d'euros par les analystes de Citigroup - voire 1,4 milliard d'euros en tenant compte de potentiels intérêts de retard...

Sabrina Sadgui - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur FDJ en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+314.10 % vs +31.31 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat