Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EURONEXT

ENX - NL0006294274 SRD PEA PEA-PME
71.700 € -0.35 % Temps réel Euronext Paris

Euronext : Belle progression des marges d'Euronext, mais déception sur les relais de croissance

lundi 12 novembre 2018 à 16h30
Les résultats d'Euronext ne séduisent pas les investisseurs

(BFM Bourse) - L'opérateur des Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles, Dublin ou encore Lisbonne publie un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 17% mais certains de ses relais de croissance, en revanche, ne sont pas au rendez-vous. Le titre, coté sur le CAC Mid 60, ne parvient pas à progresser.

Euronext a fait état de solides résultats lundi matin avec notamment un chiffre d'affaires qui s'établit à 150,9 millions d'euros pour le compte du troisième trimestre, en hausse de 17,2% sur un an glissant. Des résultats portés par un bond de 37,6% dans les opérations de cotation, en partie grâce au rachat de la Bourse de Dublin qui contribue à hauteur de 8,1 millions d'euros. L'opérateur des Bourses de Paris, Amsterdam, Bruxelles, Lisbonne -et donc Dublin depuis mars dernier- voit également son Ebitda (une mesure de résultat opérationnel avant amortissements et dépréciation) croître de 26,4% à 87,8 millions d'euros sur la période, un chiffre légèrement supérieur aux 82,5 millions attendus par le consensus d'analystes réalisé par l'entreprise. Le dirigeant du groupe, Stéphane Boujnah s'est félicité de ces "solides résultats" qu'Euronext a pu réaliser "grâce à la croissance de tous ses métiers"

La réduction des coûts fait bondir la marge d'Ebitda

La marge d'Ebitda de l'opérateur s'élève désormais à 58,2%, en hausse de 4,2 points par rapport au troisième trimestre 2017, entre autres grâce à une réduction des coûts de 8,2% dans les principaux métiers d'Euronext. La marge sur les principaux métiers, hors activités de compensation, Fastmatch (trading de changes) et Bourse de Dublin, atteint même 62% au troisième trimestre 2018, et 61,3% sur un an, avec un an avance sur le plan stratégique 2019. Les réductions de coûts ont également atteint leur objectif plus tôt que prévu, avec une baisse de 24 millions d'euros sur les principales activités du groupe depuis le deuxième trimestre 2016, contre 22 millions attendus en 2019.

Déception sur les moteurs de croissance annoncés

Le groupe issu de la fusion des Bourses d'Amsterdam, de Bruxelles et de Paris en 2000 a, en revanche, averti de résultats inférieurs aux attentes pour sa plateforme de trading obligataire synapse et pour les nouveaux indices créés en partenariat avec Morningstar. "Les 20 millions d'euros de revenus supplémentaires attendus pour 2019 grâce à ces deux activités ne sont plus à l'ordre du jour" indique le communiqué. Le groupe n'a pas donné de nouvelles indications quant à son plan stratégique 2019, précisant juste que celui-ci ferait l'objet d'une actualisation lors de la prochaine publication de résultats, prévue en février 2019.

Une nouvelle acquisition pas exclue

Dans sa volonté d'accentuer la pression sur ses concurrents Deutsche Börse et London Stock Exchange, l'opérateur reste à l'affût d'une acquisition susceptible de doper sa croissance. "Nous regardons toutes les cibles qui peuvent contribuer à diversifier significativement nos revenus", a déclaré Stéphane Boujnah. Le dirigeant a également précisé qu'Euronext disposait "de liquidités dépassant 700 millions d'euros". Pour rappel, Euronext avait déjà déboursé 137 millions d'euros en mars 2017 pour s'offrir l'Irish Stock Exchange (ISE) et renforcer, dans la perspective du Brexit, son profil de croissance et son internationalisation. "Nous lèverons de la dette si nécessaire (...) et si une acquisition transformante nécessite de faire appel aux actionnaires, nous ouvrirons le dialogue avec eux", a ajouté Stéphane Boujnah.

Des résultats froidement accueillis par les marchés

Les investisseurs ne se montrent pas très enthousiastes vis-à-vis de cette publication, au vu de la croissance moins forte qu'espéré des nouvelles activités. Le titre cède 0,94% à 52,85 euros vers 16h15. Après quatre dernières séances bouclées en repli, Euronext creuse ses pertes sur les cinq derniers jours de Bourse (-5,5%) mais reste dans le vert depuis le 1er janvier (+2%) et sur un an (+8%).

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EURONEXT en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.00 % vs -10.63 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat