Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

ESSILORLUXOTTICA

EL - FR0000121667 SRD PEA PEA-PME
119.300 € +0.21 % Temps réel Euronext Paris

Essilorluxottica : La bataille des communiqués n'aide pas EssilorLuxottica à se stabiliser

vendredi 22 mars 2019 à 10h50
Le titre EssilorLuxottica reste dans le rouge

(BFM Bourse) - Hubert Sagnières, le vice-président et directeur général délégué d'EssilorLuxottica, dénonce des accusations "mensongères" de la part du PDG Leonardo Del Vecchio. L'ancien patron d'Essilor estime désormais -après avoir assuré le contraire en marge de l'assemblée inaugurale- que le fondateur de Luxottica tente de prendre le contrôle du nouveau groupe. Après avoir chuté de 6,55% jeudi en réaction aux accusations de Delfin, le titre continue à reculer vendredi matin.

La discorde -désormais portée sur la place publique- au plus haut niveau d'EssilorLuxottica, le nouveau géant mondial de l'optique issu du rapprochement du fabricant italien de montures (propriétaire de Ray-Ban, Persol ou encore Oakley) et du producteur de verres ophtalmiques français, continue à peser sur le cours de Bourse. Vers 10h30 vendredi, l'action cède 0,9% à 97,24 euros (en ligne avec le CAC 40 au même moment), tandis que l'ancien patron d'Essilor Hubert Sagnières a fait paraître un communiqué en réponse à celui de Delfin, la holding de Leonardo Del Vecchio. Ambiance.

Selon Hubert Sagnières, Delfin et ses représentants ont diffusé mercredi "des accusations graves et mensongères sur le fonctionnement du groupe et sa direction". "Cette démarche contraire à l’intérêt social de l’entreprise, porte un préjudice à la société et à l’ensemble de ses actionnaires", déplore le communiqué envoyé par le bureau du dirigeant. Mercredi soir, un communiqué de Delfin a accusé "certains représentants d’Essilor" (ni Sagnières ni Del Vecchio ne se désignent réciproquement nommément) d'enfreindre l'accord de rapprochement, qui prévoit que les décisions doivent être prises d'un commun accord, et de contrevenir aux règles de gouvernance de la société.

D'après le patron d'Essilor, l’évolution de la gouvernance future d’EssilorLuxottica fait l’objet d’échanges au sein du conseil d’administration depuis plusieurs mois, Hubert Sagnières affirmant dans le communiqué envoyé jeudi soir qu'il s'emploie "à faire respecter les accords de rapprochement et une gouvernance conforme à celle d’une grande société internationale cotée en Bourse et à faire lancer la recherche, selon les meilleures pratiques internationales, d’un nouveau CEO".

"Le 5 novembre 2018, avant même l’Assemblée générale de fusion, M. Leonardo Del Vecchio a annoncé vouloir confier unilatéralement son rôle de CEO d’EssilorLuxottica à M. Francesco Milleri [le directeur général de Luxottica]. Il a indiqué depuis vouloir modifier l’équilibre des pouvoirs établi dans les accords. En dépit de ses dénégations, un certain nombre de ses actions traduisent de facto une tentative de prise de contrôle du nouveau groupe, sans prime pour les actionnaires", affirme par ailleurs Hubert Sagnières. Mais il y a un hic: le 29 novembre 2018, le même avait assuré au Figaro que "non, il n'y a pas de prise de contrôle rampante des Italiens!"

"Il faut qu'on arrête les rumeurs et qu'on laisse travailler les salariés qui ont besoin de sérénité. Chacun a son style. Leonardo Del Vecchio est un homme libre qui dit ce qu'il a envie de dire. Parfois, c'est mal interprété. Il n'empêche, c'est un homme très droit qui respecte les accords signés", confiait-il à l'époque. "Nous avons une gouvernance solide qui s'appuie sur des valeurs et des principes communs. Nous l'avons écrite, il faut maintenant la faire fonctionner. Nous avons besoin d'un peu de temps", demandait Huberts Sagnières. Quant à la candidature de Francesco Milleri, le vice-président du nouveau groupe avait indiqué que la recherche d'un CEO se déroulait selon "un processus classique de recrutement avec des candidats internes et externes".

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur ESSILORLUXOTTICA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+280.80 % vs +13.02 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat