Bourse > Edf > Edf : La pologne renonce à vendre enea après l'échec avec edf
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
7.743 € +0.27 % Temps réel Euronext Paris
7.708 €Ouverture : +0.45 %Perf Ouverture : 7.810 €+ Haut : 7.699 €+ Bas :
7.722 €Clôture veille : 2 231 930Volume : +0.08 %Capi échangé : 21 230 M€Capi. :

Edf : La pologne renonce à vendre enea après l'échec avec edf

La pologne renonce à vendre enea après l'échec avec edfLa pologne renonce à vendre enea après l'échec avec edf

VARSOVIE (Reuters) - La Pologne renonce à son projet de céder le contrôle de la compagnie d'électricité Enea, a annoncé vendredi le ministère du Trésor après l'échec des négociations avec EDF sur la question de la garantie des investissements.

Jeudi, des sources avaient indiqué à Reuters que le groupe français s'était retiré des discussions pour racheter cette participation de 51% d'une valeur de cinq milliards de zlotys (1,2 milliard d'euros).

EDF était entré en négociations exclusives avec le gouvernement polonais en décembre.

Les discussions ont ensuite traîné en longueur, à la suite de la réticence d'EDF à garantir la construction de deux unités thermiques dans la centrale d'Enea de Kozienice en raison de la possible non conformité de ces projets avec la politique environnementale de l'Union européenne.

"A la dernière étape, les discussions avec l'investisseur potentiel n'ont pas été finalisées en raison de problèmes avec la garantie des investissements dans la centrale électrique de Kozienice", déclare le ministère dans un communiqué.

Il n'exclut pas de recommencer le processus de vente après l'achèvement par Enea de ses projets d'investissements visant à accroître la capacité de production d'électricité à Kozienice.

L'action Enea a perdu plus de 10% cette année, reflétant l'incertitude des investisseurs quant à la conclusion de la transaction. Jeudi, l'action avait reculé de 3,4% après les informations sur le retrait d'EDF.

En dehors d'EDF, l'homme le plus riche de Pologne Kulczyk s'était dit intéressé par une part dans Enea, de même que le groupe tchèque Energeticky a Prumyslovy (EPH) et GDF Suez.

L'Etat polonais contrôle 53% d'Enea et le groupe suédois Vattenfall 18,7%.

Patryk Wasilewski, Danielle Rouquié avec Catherine Monin et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...