Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EDF

EDF - FR0010242511 SRD PEA PEA-PME
15.595 € +1.50 % Temps réel Euronext Paris

Edf : La justice espagnole demande des précisions à edf sur iberdrola

La justice espagnole demande des précisions à edf sur iberdrola

par Carlos Ruano

MADRID (Reuters) - Un tribunal espagnol a demandé à EDF de préciser ses intentions concernant Iberdrola, un mois après les premiers articles de presse évoquant la possibilité d'une offre d'achat du groupe français sur son concurrent espagnol.

Dans une décision datée du 25 mars et obtenue mercredi par Reuters, le tribunal de commerce de Bilbao estime qu'EDF doit déclarer s'il a commencé à acheter ou s'il prévoit d'acheter des actions ou des titres convertibles Iberdrola.

Le tribunal exige aussi du groupe public français qu'il dise s'il prépare une offre de rachat d'Iberdrola avec des tiers et s'il a l'intention de scinder Iberdrola, numéro un espagnol de l'électricité avec une capitalisation boursière de 52,4 milliards d'euros.

EDF s'est refusé à tout commentaire concernant le jugement.

La décision du tribunal de Bilbao - où Iberdrola a son siège - constitue la première action administrative destinée à contraindre le groupe français à clarifier ses intentions. La justice demande à l'électricien d'accéder à sa requête d'ici cinq jours par le biais d'une publication dans la presse nationale et internationale.

Plusieurs journaux ont rapporté ces dernières semaines qu'EDF avait eu des discussions avec le groupe espagnol ACS, premier actionnaire d'Iberdrola, en vue d'une offre sur ce dernier, après quoi les deux acquéreurs se partageraient ses activités.

ACS, qui contrôle 13% d'Iberdrola, a fait savoir qu'il avait évoqué avec EDF le cas de l'électricien espagnol, mais sans parvenir à un accord. ACS possède aussi 45% d'un autre électricien espagnol, de plus petite taille, Union Fenosa.

EDF s'est déclaré ouvertement intéressé par une entrée sur le marché espagnol, et le Président du gouvernement espagnol, Jose Luis Zapatero, ainsi que son ministre de l'Industrie, se sont tous deux déclarés favorables à une implantation de l'électricien français, mais sans préciser dans quel cadre.

Depuis que l'hypothèse d'une offre EDF-ACS a fait surface en janvier, le président d'Iberdrola Ignacio Sanchez Galan a pris plusieurs dispositions préventives, notamment en demandant à l'autorité de tutelle espagnole de limiter le contrôle d'ACS sur son groupe.

Iberdrola, également actionnaire majoritaire du numéro un espagnol des énergies renouvelables, Iberdrola Renovables, a aussi protesté auprès de la Commission européenne au motif que l'État français détient 80% d'EDF.

Version française Gilles Guillaume Un tribunal espagnol a demandé à EDF de préciser ses intentions concernant Iberdrola, un mois après les premiers articles de presse évoquant la possibilité d'une offre d'achat du groupe français sur l'espagnol. Le groupe énergétique français doit déclarer s'il a commencé à acheter ou s'il prévoit d'acheter des actions ou des titres convertibles Iberdrola. /Photo d'archives/REUTERS

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EDF en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+282.40 % vs +10.22 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat