Bourse > Edf > Edf : En tête du cac après l'annonce sur l'arenh
EDFEDF EDF - FR0010242511EDF - FR0010242511
8.723 € -1.08 % Temps réel Euronext Paris
8.772 €Ouverture : -0.56 %Perf Ouverture : 8.910 €+ Haut : 8.706 €+ Bas :
8.818 €Clôture veille : 2 935 050Volume : +0.10 %Capi échangé : 25 186 M€Capi. :

Edf : En tête du cac après l'annonce sur l'arenh

tradingsat

(CercleFinance.com) - Grâce à une décision ministérielle favorable sur l'ARENH, l'action EDF décollait de 5,1% ce matin en Bourse de Paris à 28 euros et tenait ainsi la tête des plus fortes hausses de l'indice CAC 40, devant LVMH porté par ses ventes trimestrielles.

En effet, et selon les annonces du ministre de l'Industrie Eric Besson ce matin confirmant des informations de presse (Le Parisien, Le Figaro), non seulement l'application de la loi NOME (nouvelle organisation du marché de l'énergie) ne sera pas reportée, contrairement à ce que des rumeurs laissaient récemment entendre. Mais en plus, les exigences du groupe électronucléaire en matière du prix de gros de l'électricité d'origine atomique (ARENH, accès régulé au nucléaire historique) qu'il pourra pratiquer vis-à-vis de ses concurrents ont été entendues.

A l'inverse, des valeurs dépendant de l'ARENH en tant que futurs clients comme Poweo (- 3%) ou GDF Suez (+0,2%) se montrent plus ternes en Bourse, alors que l'indice CAC prend 0,6%. Ces sociétés réclamaient, selon des informations parues dans la presse ces derniers mois, un tarif allant jusqu'à 35 euros/mégawattheure (MWh).

Or ce matin sur Europe 1, Eric Besson, ministre en charge notamment de l'Energie, a confirmé que le tarif ARENH serait mis en place dès le 1er juillet prochain au prix de 40 euros/MWh. Puis dès le 1er janvier 2012, il passera à 42 euros/MWh.

“Ce tarif se situe plus près des recommandations d'EDF et permet au groupe de transférer 'en douceur' les clients qui bénéficient actuellement du tarif Tartam vers ce nouveau dispositif”, commente-t-on ce matin chez Aurel BGC.

Si les analystes tablaient bien sur 40 euros/MWh à très court terme, ils étaient en revanche plus mesurés pour les revalorisations et retenaient jusqu'alors une hypothèse d'une hausse ultérieure 2% l'an. Soit 40,8 euros/MWh en 2012.

En retenant les 42 euros/MWh annoncés, Aurel BGC devrait être conduit à relever ses prévisions bénéficiaires de 2012 par action EDF de 1,63 à 1,66 euro. Si la revalorisation devait se poursuivre, on pourrait alors tendre vers un ARENH de 45 euros/MWh d'ici 2015.

“En maintenant inchangées les autres hypothèses de valorisation, ces propositions entraînent une création de valeur estimée à 1,3 milliard d'euros (soit un impact de +0,7 euro /action EDF)”, calcule Aurel BGC.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI