Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

EDF

EDF - FR0010242511 SRD PEA PEA-PME
12.145 € -1.86 % Temps réel Euronext Paris

Edf : Edf sommée de faire une offre sur iberdrola ou de se taire

mardi 15 avril 2008 à 18h11
BFM Bourse

BILBAO, Espagne (Reuters) - Le président de la compagnie d'électricité espagnole Iberdrola Ignacio Galan a conseillé à son concurrent français EDF de faire une offre de rachat ou de "se taire", ajoutant que 100 milliards d'euros constitueraient une base de discussion.

En janvier, le groupe français avait démenti vouloir prendre une participation dans Iberdrola, mais avait dit par la suite avoir eu des discussions avec un actionnaire d'Iberdrola, ACS, au sujet d'une offre éventuelle.

"Ce que nous disons à EDF c'est qu'elle doit faire une offre ou se taire", a déclaré Galan.

Prié de dire si son groupe valait 100 milliards de dollars, Galan a répondu que ce montant "n'était pas déplacé pour démarrer des discussions." Cette somme représente le double de la capitalisation boursière de l'électricien espagnol.

"Iberdrola s'est déjà réorganisé et est un géant naturel," a déclaré Galan en marge de l'assemblée générale des actionnaires, organisée dans la ville basque de Bilbao.

"Quiconque veut en prendre le contrôle doit en payer le prix", a-t-il lancé.

Un rachat inclurait également la reprise des activités d'énergies renouvelables concentrées chez sa filiale Iberdrola Renovables, dont la capitalisation boursière est de 18 milliards d'euros environ, et qui avait fin 2007 une dette nette de 20,5 milliards d'euros.

Galan a ajouté que son groupe étudierait avec attention toute offre sérieuse qui lui serait soumise et dans le cadre de laquelle "l'ajout d'un plus un donne plus que deux".

En outre, il a rappelé qu'Iberdrola s'interrogeait sur l'éventualité d'une prise de participation au sein du britannique British Energy.

"Nous avons le devoir d'étudier toutes les opportunités qui se présentent. Le Royaume-Uni est un marché qui nous intéresse, nous sommes dans un processus d'analyse de British Energy comme nous analysons d'autres projets", a déclaré Galan.

EDF, première compagnie européenne d'électricité avec une valorisation représentant le double de celle d'Iberdrola, est elle aussi intéressée par une entrée au capital de BE, a déclaré début avril une source proche du dossier.

Galan a dit lors d'une conférence de presse qu'il n'avait organisé aucune rencontre formelle avec son compatriote Gas Natural ou avec ses actionnaires en vue d'une possible fusion, contrairement à des rumeurs répandues ces derniers mois.

Il a rappelé qu'il attendait pour cet été la conclusion définitive du rachat pour 6,4 milliards de dollars de la compagnie américaine Energy East en dépit de retards provoqués par l'autorité de régulation new-yorkaise.

Galan a toutefois prévenu que si des "conditions déraisonnables" étaient posées pour le rachat, il mettrait son argent ailleurs, mais probablement toujours aux Etats-Unis.

"Il y a de nombreuses opportunités aux Etats-Unis et nous recherchons d'autres perspectives là-bas", a-t-il déclaré.

L'action Iberdrola a terminé en hausse de 3,36% à 9,53 euros à la Bourse de Madrid, superformant l'indice DJ Stoxx des utilities européennes qui a gagné 0,35%.

Joe Ortiz et Carlos Ruano, version française Nicolas Delame

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur EDF en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+326.80 % vs +13.00 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat