Bourse > Edf > Edf : Centrica discuterait avec edf d'une offre sur british energy
EDFEDF EDF - FR0010242511 EDF - FR0010242511   SRD PEA PEA-PME
11.345 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
11.150 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 32 757 M€Capi. :

Edf : Centrica discuterait avec edf d'une offre sur british energy

tradingsat

LONDRES (Reuters) - Le britannique Centrica, propriétaire de British Gas, a entamé des négociations avec EDF sur la possibilité d'une offre commune de 10 milliards de livres (12,7 milliards d'euros) sur British Energy, rapporte dimanche le Sunday Telegraph.

Vendredi l'action de British Energy avait bondi de 7,3% après une information publiée par La Tribune disant que le conseil d'administration de l'électricien français avait donné son feu vert au premier opérateur de centrales nucléaires du Royaume-Uni, qui assure environ un sixième de la production d'électricité du pays.

Selon le Sunday Telegraph, Centrica veut assurer un avenir "britannique" à British Enery, qui a engagé des discussions avec plusieurs groupes en vue d'un rachat ou d'un partenariat. Centrica s'est refusé à tout commentaire.

Citant des sources proches des discussions, le journal précise que les pourparlers avec EDF portaient sur le rachat de la part de 35,2% détenu par l'Etat britannique dans British Energy ainsi que sur toutes les actions du groupe traitées en Bourse.

Selon des sources proches du dossier, EDF devrait soumettre une offre non-contraignante de rachat de British Energy. Ces sources ont toutefois précisé que le processus n'en était qu'à un stade préliminaire et qu'aucun accord ne devrait être conclu rapidement.

EDF est l'un des candidats - dont le nombre dépasse la dizaine - à un partenariat avec British Energy. Parmi les autres candidats figurent Centrica, Iberdrola, E.ON et RWE.

Le gouvernement britannique a mandaté UBS pour vendre la participation de 35,2% détenue par l'Etat dans British Energy. Le groupe lui-même est conseillé par Rothschild.

Valorisé environ 6,5 milliards de livres (4,13 milliards d'euros), le groupe avait annoncé le mois dernier être engagé dans des discussions susceptibles d'aboutir à une offre d'achat.

Eric Onstad, version française Benoit Van Overstraeten

Copyright (C) 2007-2008 Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...