Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

DERICHEBOURG

DBG - FR0000053381 SRD PEA PEA-PME
8.905 € -0.56 % Temps réel Euronext Paris

Derichebourg : Porté par un bond du recyclage de métaux, Derichebourg surprend encore le marché

vendredi 21 mai 2021 à 12h54
Derichebourg enregistre encore des résultats exceptionnels

(BFM Bourse) - La branche de services à l'environnement du groupe a bénéficié à plein des premiers effets de la reprise économique mondiale, avec une activité de recyclage de métaux et ferrailles particulièrement dynamique. Les résultats s'envolent encore bien plus vivement que ne l'anticipait le consensus et le cours

"Comme souvent, le consensus (nous compris) aura été très agréablement surpris" par les comptes de Derichebourg. Le commentaire émane de Midcap Partners, bureau d'études pourtant convaincu de longue date par "l'excellence du business model" et "l'extraordinaire capacité d'intégration" du groupe, descendant de la "Compagnie Française des Ferrailles" et qui a continuellement su grandir par fusion-acquisitions. En effet, Derichebourg a fait état de "performances exceptionnelles" au titre du premier semestre (octobre à mars) de son exercice 2020-2021, ce qui permet au titre d'accélérer de 7,79% à 8,44 euros vers 11h50.

Le chiffre d'affaires de Derichebourg s'est élevé à 1,65 milliard d'euros sur la période, en hausse de 26,7% sur un an. Une augmentation qui provient principalement de la division de services à l’environnement (+42% à 1,22 milliard d'euros), sous l'effet d'une progression des volumes de ferrailles (+20,8%) et de métaux non ferreux (+8,2%) commercialisés, à des prix "significativement" plus élevés qu’au cours du premier semestre de l’an passé. La division multiservices accuse quant à elle un repli de 3% à 429 millions d'euros, car la progression des métiers liés à la propreté (+18% en France, +16% en Espagne/Portugal) n'a pas totalement compensé le repli inévitable des métiers liés au transport aérien (-39% dans les services externalisés et -61% dans le travail temporaire spécialisé).

Une marge qui s'envole

Les principales activités du groupe voient leur Ebitda courant s’améliorer, spectaculairement (+116,7%) pour les services à l'environnement, dont le taux de marge monte à 12,6% du chiffre d’affaires, et de 7,7% tout de même dans les multiservices (grâce à l’amélioration de la profitabilité des métiers de la propreté, et la résistance des services aéronautiques malgré la conjoncture difficile). L’Ebitda (résultat avant intérêts, taxes, dépréciations et amortissements) courant pour l'ensemble du groupe progresse de 88,8% à 172,6 millions d'euros.

Après prise en compte de 60,4 millions d'euros de dotation aux amortissements sur le semestre, le résultat opérationnel courant s’élève à 112,3 millions, en expansion de 236,6% par rapport au premier semestre 2019-2020 de l’an passé (115,5 millions d'euros en intégrant quelques éléments non récurrents, soit +175,9%). Le résultat net revenant aux actionnaires est de 73,6 millions d'euros, en progression de 229%.

Qui plus est, les perspectives que dresse Derichebourg demeurent radieuses. Le groupe s’attend à ce que les conditions favorables pour les activités de recyclage qui ont prévalu au premier semestre continuent au second, avec un environnement de prix élevés pour les matières premières. La demande chinoise en acier est d'autant plus soutenue que depuis le 1er mai 2021, la Chine a supprimé les droits d’importations sur les aciers et ferrailles, souligne l'entreprise.

Derichebourg anticipe également une croissance des activités de services.

Accroissement des capacités de traitement

La firme entend dans ce contexte poursuivre sa politique d’investissement, prévoyant de lancer en fin de semestre ou début d’exercice 2021-2022 un accroissement de sa capacité de traitement de DEEE (déchets électriques, électroniques, électro-ménagers) en France ainsi qu'un accroissement de sa capacité de production de lingots de plomb.

Par ailleurs, le dossier de pré-notification relatif au projet d’acquisition d’Ecore (Guy Dauphin Environnement) est maintenant sur la table des autorités compétentes en charge du contrôle des concentrations. Rappelons que le groupe est entré en négociations exclusives fin 2020 avec Ecore, qui n'est autre que son principal concurrent (en 2019, Guy Dauphin a recyclé environ 3,37 millions de tonnes, Derichebourg près de 4 millions).

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur DERICHEBOURG en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.80 % vs +33.02 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat