Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

DBV TECHNOLOGIES

DBV - FR0010417345 SRD PEA PEA-PME
4.160 € +6.39 % Temps réel Euronext Paris

Dbv technologies : La FDA accepte de réexaminer Viaskin Peanut mais la santé financière de DBV reste précaire

lundi 7 octobre 2019 à 10h30
DBV recule en Bourse malgré l'acceptation du dépôt d'enregistrement de Viaskin par la FDA

(BFM Bourse) - Un an après le dépôt d'un premier dossier, que la société biotechnologique spécialisée dans les allergies alimentaires avait dû retirer fin 2018, DBV Technologies a annoncé que le nouveau dossier d'homologation de son produit phare contre l'allergie à l'arachide a été reçu par l'agence américaine du médicament.

DBV Technologies a annoncé, vendredi après Bourse, l'acceptation par la FDA (l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) de sa nouvelle demande d'enregistrement pour son produit d'immunothérapie par voie épicutanée, Viaskin Peanut, dans le traitement de l'allergie à l'arachide chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Ce retour positif de la FDA intervient deux mois après le nouveau dépôt de ce dossier, alors quel la biotech avait volontairement retiré sa première demande d’autorisation de mise sur le marché en décembre 2018 à la suite de discussions avec la FDA qui avaient mis en évidence un certain manque de précision "sur les procédures de fabrication et les contrôles qualité du produit".

Viaskin Peanut vise à réduire le risque de réactions allergiques dues à l’exposition accidentelle à l’arachide, ces réactions pouvant être fatales. Ce patch épicutané -non invasif,- à appliquer une fois par jour, cherche à administrer l’antigène d’arachide pour activer le système immunitaire. Ce traitement est fondé sur l’immunothérapie par voie épicutanée (EPIT), méthode brevetée par DBV pour administrer des composés biologiquement actifs au système immunitaire à travers une peau intacte.

Une possible mise sur le marché en août 2020

Le nouveau PDG du groupe Daniel Tassé, qui a remplacé David Benhamou à la suite de l'échec de la première tentative, se félicite de l'acceptation de la demande de BLA pour Viaskin, qui représente selon lui "une étape importante pour les patients allergiques à l'arachide et leurs familles". Le dirigeant a également tenu à saluer "les efforts constants de l'équipe de DBV, les investigateurs et les plus de 1.000 patients allergiques à l'arachide qui ont pris part aux essais clinique et ont rendu possible cette étape majeure". "Nous sommes impatients de poursuivre notre collaboration avec la FDA afin de parvenir à une possible mise à disposition de Viaskin Peanut auprès des patients au second semestre 2020" a-t-il ajouté.

Dans leur note matinale, les analystes d'Oddo BHF précisent que la date de la décision de l'agence américaine est déjà programme pour le 5 août 2020. En amont sera programmé un comité consultatif par lequel la FDA fait appel à des experts indépendants afin d'éclairer son choix.

Manque de visibilité financière

Ce premier retour apparaît positif pour DBV mais aussi pour l'ensemble du secteur, juge Oddo BHF. "Ce point d'étape est également un succès pour le nouveau management qui aura dorénavant l'ambition de passer à la seconde histoire de la société (d'une biotech en développement à une biotech commerciale". Néanmoins, le manque de visibilité financière reste préoccupant selon le bureau d'études, qui maintient pour cette raison un avis neutre. "En effet, afin de passer à cette nouvelle étape de croissance (commerciale, NDLR), DBV devra renforcer significativement sa trésorerie" poursuivent-ils. L'objectif du bureau d'études sur le titre de la biotech, à 22 euros, laisse néanmoins entrevoir un potentiel de hausse de près 50%.

L'action DBV Technologies s'échange en effet à 15,74 euros lundi à 10h45, soit 3,2% de moins que vendredi dernier en clôture. Le titre de la biotech avait pourtant ouvert en hausse de plus de 5% avant de brusquement se retourner pour passer en territoire négatif dès 9h20. À noter que le volume d'échanges est nettement supérieur à l'accoutumée, plus de 1% du tour de table de la plus grosse capitalisation (560 millions d'euros) parmi les biotechs tricolores, dont le titre prend près de 50% depuis le début de l'année.

Pour rappel, le laboratoire spécialisé dans le traitement des allergies alimentaires disposait, au 30 juin dernier, d'une trésorerie de 107,3 millions d'euros pour financer ses recherches, contre 122,8 millions d'euros au 31 décembre 2018. DBV avait réalisé une augmentation de capital d'un montant net estimé à 66,8 millions d'euros pour financer le développement et, si approuvée, la commercialisation du Viaskin Peanut. Mais cette levée de fonds ne lui donne pas une si grande visibilité, la biotech basée à Bagneux brûlant beaucoup de cash, comme en témoigne sa perte nette de 79,8 millions de dollars au premier semestre 2019.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur DBV TECHNOLOGIES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+328.70 % vs +11.81 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat