Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

DASSAULT AVIATION

AM - FR0014004L86 SRD PEA PEA-PME
93.350 € +0.11 % Temps réel Euronext Paris

Dassault aviation : Pourquoi Dassault Aviation mérite mieux en Bourse, selon Goldman Sachs

mercredi 5 juin 2019 à 11h10
Dassault Aviation, une proposition de valeur attrayante selon Goldman Sachs

(BFM Bourse) - L'action Dassault Aviation signe la meilleure performance du SBF 120 mercredi, à la faveur du relèvement à l'achat de la recommandation de Goldman Sachs. La banque américaine affirme que le coeur d'activité se traite au rabais alors même que l'avionneur bénéficie d'une solidité financière considérable.

Goldman Sachs s'attend à ce que Dassault Aviation génère au cours des prochaines années une croissance régulière, sur fond de stabilisation du marché des jets privés et de bonne visibilité sur le marché militaire. Mais le bureau d'études note surtout que ce coeur d'activité est aujourd'hui décoté alors que le groupe est en mesure de générer d'importants flux de trésorerie. Le marché se range mercredi aux hypothèses énoncées par la banque, entraînant un bond de 4,48% à 1.189 euros vers 10h30.

Stabilisation du marché des jets d'affaires

L'activité du groupe dirigé par Éric Trappier dans les avions civils devrait connaître une croissance mesurée, tirée par l'entrée en service des nouveaux appareils (le Falcon 8x depuis 2016 et le 6x en 2022) dans un marché des jets d'affaires qui apparaît s'être stabilisé, analyse la banque, citant la diminution des stocks d'avions d'occasion et le retour d'un ratio de prises de commandes sur facturations proche de 1 chez les principaux constructeurs.

Après un pic de livraisons, la part des services va augmenter dans la défense

S'agissant de la défense, cette activité devrait continuer d'enregistrer des résultats solides. Si le pic de livraisons du Rafale devrait intervenir cette année (26 appareils selon Goldman Sachs) et redescendre pour se stabiliser autour de 11 avions par an d'ici 2023, les revenus de maintenance sont voués à monter en puissance à partir de 2020, puisque l'avion de combat omni-rôle sera alors en service dans quatre armées (Inde, Egypte et Qatar en plus de la France). Les services prendront ainsi une part plus importante dans la répartition des revenus de la branche militaire.

Le dividende pourrait grimper jusqu'à 90% sans laisser le groupe démuni

En termes de bilan, les analystes soulignent que celui de Dassault Aviation lui permet d'accroître significativement le dividende. Le groupe génère environ 1,2 milliard d'euros d'Ebitda annuel (avant dépenses de R&D) et reçoit environ 130 millions d'euros de dividendes de Thales. Puis il consacre environ 500 millions d'euros à la R&D, 130 millions d'euros en dépenses d'investissement et encore 130 millions d'euros en impôt. Reste donc environ 570 millions d'euros pour couvrir le BFR (besoin de fonds de roulement) et payer le dividende, ce qui théoriquement permettrait de verser jusqu'à plus de 40 euros (à comparer à un dividende de 21,20 euros au titre 2018) par action tout en conservant une position de trésorerie robuste.

Un coeur d'activité sous valorisé une fois déduit Thales et le cash

L'ensemble de ces éléments était valorisé environ 9,3 milliards d'euros en Bourse. Considérant que les 25% du capital de Thales détenus par le groupe capitalisent 5,1 milliards d'euros et que Dassault Aviation devrait se trouver à la tête d'une trésorerie nette de 3,9 milliards d'euros d'ici 2020, cela implique que le marché attribue une valorisation de 1,1 milliard d'euros seulement au coeur d'activité de l'avionneur (soit 2,6 fois l'Ebit, contre une moyenne supérieur à 5 fois à long terme). Même en l'absence de forte croissance des résultats, cela sous-estime significativement un business aussi stable, juge donc le bureau d'études, estimant que ce "mégot" (ce qui reste de l'activité déduction faite de la part dans Thales et du cash) vaut plutôt 4,3 milliards. Selon cette évaluation, tout en retenant une certaine décote de holding, Goldman Sachs estime le juste prix du titre à 1542 euros, l'amenant à conseiller l'achat à ses clients.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur DASSAULT AVIATION en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +41.11 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat