Bourse > Danone > Danone : Danone profite en Bourse de nouvelles spéculations sur une OPA
DANONEDANONE BN - FR0000120644BN - FR0000120644
66.710 € +0.01 % Temps réel Euronext Paris
66.560 €Ouverture : +0.23 %Perf Ouverture : 66.910 €+ Haut : 66.530 €+ Bas :
66.700 €Clôture veille : 637 720Volume : +0.10 %Capi échangé : 44 743 M€Capi. :

Danone : Danone profite en Bourse de nouvelles spéculations sur une OPA

Danone profite en Bourse de nouvelles spéculations sur une OPADanone profite en Bourse de nouvelles spéculations sur une OPA

PARIS (Reuters) - Le titre Danone profite une nouvelle fois en Bourse d'informations de presse selon lesquelles le groupe agroalimentaire français pourrait être la cible d'une offre de rachat.

A 12h55, l'action gagne 1,46% à 65,87 euros tandis qu'au même moment, les indices CAC 40 et SBF 120 avancent respectivement de 0,94% et de 0,95%.

A ce cours, Danone affiche une capitalisation boursière d'environ 44 milliards d'euros.

Selon le New York Post, qui cite une source financière, le secteur agroalimentaire est mûr pour une consolidation et Danone pourrait constituer la prochaine cible, avec d'éventuelles marques d'intérêt de Kraft ou Coca-Coca.

Une porte-parole de Danone jointe par Reuters n'a pas fait de commentaires.

"Danone a souvent été au centre de rumeurs d’OPA. Aujourd’hui, il est question de Kraft qui a vu sa tentative hostile de racheter Unilever avortée et de Coca-Cola qui a publié un bon second trimestre avec le retour du cash", souligne Meriem Mokdad, gérante de portefeuille et analystes chez Roche-Brune Asset Management.

"Ces deux entreprises ont les capacités de lancer une OPA sur Danone. Néanmoins, nous restons prudents sur cette rumeur et attendons plus de précisions si elle s’avère exacte", poursuit-elle.

Le groupe agroalimentaire français est la cible récurrente de rumeurs et de spéculations autour d'un rachat.

Fin juin, des analystes estimaient que la récente élection d'Emmanuel Macron rendait plus probable la perspective d'un rachat de Danone, précisant que des groupes comme Kraft Heinz, PepsiCo ou encore Coca-Cola.

"Il y a beaucoup de mouvements dans le secteur et Danone est un 'usual suspect'", souligne Benoît de Broissia, analyste chez Keren Finance. "Mais il n'y avait que très peu d’éléments dans le papier du New York Post."

Le groupe français, propriétaire d'Activia, Actimel, Blédina ou Eviana, a promis fin juillet une accélération de sa croissance au second semestre, après une première partie de l'année atone et plombée par ses produits laitiers et d'origine végétale en Amérique du Nord et en Europe.

(Blandine Hénault, Sudip Kar-Gupta et Matthieu Protard, édité par Cyril Altmeyer)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...