Bourse > Danone > Danone : Danone mise sur Evian pour doper sa division eaux
DANONEDANONE BN - FR0000120644 BN - FR0000120644   SRD PEA PEA-PME
68.920 € -0.45 % Temps réel Euronext Paris
69.370 €Ouverture : -0.65 %Perf Ouverture : 69.540 €+ Haut : 68.680 €+ Bas :
69.230 €Clôture veille : 1 404 690Volume : +0.21 %Capi échangé : 46 225 M€Capi. :

Danone : Danone mise sur Evian pour doper sa division eaux

Danone mise sur Evian pour doper sa division eauxDanone mise sur Evian pour doper sa division eaux

par Dominique Vidalon et Pascale Denis

EVIAN-LES-BAINS (Reuters) - Danone table sur une solide demande internationale, notamment aux Etats-Unis, et sur l'accroissement des capacités de son usine d'Evian rénovée pour doper la croissance de sa division eaux.

"Nous avons de nouvelles ambitions pour Evian", a déclaré à Reuters Emmanuel Faber, directeur général de Danone, à l'occasion de l'inauguration de l'usine d'embouteillage rénovée d'Evian-Les-Bains (Haute-Savoie), dans laquelle le groupe aura investi 280 millions d'euros entre 2011 et 2020.

Troisième des marques d'eaux du groupe derrière l'indonésienne Aqua et la mexicaine Bonafont, Evian devrait continuer de voir sa croissance tirée par les Etats-Unis, où la marque progresse de plus de 10% par an et où la croissance "devrait rester à deux chiffres", a-t-il précisé.

Le groupe qui mise sur les changements de modes de consommation, entend notamment accélérer sa distribution outre-Atlantique dans les grandes villes et les magasins de proximité.

Ailleurs, la croissance d'Evian, eau minérale premium dont le prix peut être trois fois plus élevé que celui d'une eau de source, devrait rester "solide" en France et en Europe, comme au Japon ou en Chine, a ajouté le dirigeant.

Avec l'attention grandissante des consommateurs et des autorités publiques aux questions de nutrition et de lutte contre l'obésité, le marché mondial des sodas et boissons sucrées ("soft drinks") régresse dans les pays développés, au profit des boissons moins sucrées ou des eaux minérales aromatisées, baptisées "aquadrinks" par Danone.

"Ces eaux sont de gros moteurs de croissance du marché", a précisé Emmanuel Faber, évoquant l'internationalisation prochaine d'un des derniers lancements du groupe, une eau d'Evian peu sucrée et infusée au thé Kusmi Tea.

A l'inverse, le marché des soft drinks a reculé de 3% à 4% aux Etats-Unis l'an dernier, tandis que sa croissance a ralenti dans les pays émergents aux environs de 1% à 2%.

3E RANG MONDIAL

Danone se classe, selon Euromonitor, au 3e rang mondial des producteurs d'eau en bouteille derrière le suisse Nestlé propriétaire de Vittel, Contrex, Perrier ou Hépar et l'américain Coca-Cola et son eau filtrée Dasani.

Grâce à sa rénovation, le site d'Evian devrait voir sa capacité de production atteindre deux milliards de bouteilles par an d'ici à 2020, contre environ 1,5 milliard aujourd'hui.

"Cette usine construit le futur d'Evian qui a l'ambition d'être la première marque internationale neutre en carbone d'ici à 2020", a précisé Emmanuel Faber.

Les ventes d'Evian ont progressé de 8% l'an dernier, faisant mieux que les 6% du marché mondial de l'eau en bouteille.

L'ensemble de la division eaux - troisième derrière les produits laitiers et la nutrition infantile - qui compte aussi Volvic et Badoit, représente 21% des ventes du groupe.

Sa croissance organique a été limitée à 2,9% l'an dernier par les difficultés de Mizone, boisson aromatisée chinoise dont les ventes reculent.

Interrogé sur l'avenir de cette marque, Emmanuel Faber a indiqué qu'elle allait "plutôt bien" et qu'elle n'était "vraiment pas à vendre".

Le groupe s'est fixé pour objectif de porter la croissance de sa division eaux à plus de 5% à l'horizon 2020.

Face à la concurrence des marques locales de plus en plus prisées des consommateurs, le dirigeant estime qu'une eau comme Evian a sa carte à jouer en mettant en avant son milieu naturel ou les engagements environnementaux qu'elle véhicule.

PAS DE COMMENTAIRE SUR CORVEX

"Le mouvement vers les marques locales est clairement identifié", a-t-il reconnu, tout en estimant que de grandes marques internationales peuvent ne pas être standardisées.

"La transparence, la pertinence et l'équité des marques constituent des éléments de différenciation et, passé au filtre de ces critères, Evian a un rôle majeur à jouer même si elle n'est pas locale au Japon ou aux Etats-Unis", a-t-il ajouté.

L'usine d'Evian, approvisionnée à 100% en énergies renouvelables, est le premier site industriel du groupe à atteindre la neutralité carbone.

Danone, qui souhaite obtenir la certification "B-Corp", label international de responsabilité sociale et environnementale très porteur auprès des consommateurs, s'est fixé pour objectif qu'Evian soit neutre en carbone en 2020.

Emmanuel Faber s'est refusé à tout commentaire sur la récente arrivée du hedge fund Covex au capital du groupe, alors que sa valorisation et l'éclatement de son capital le rendent vulnérable à une OPA, selon certains analystes.

Corvex a pris 0,8% de Danone peu après l'arrivée de l'activiste Third Point chez son concurrent Nestlé.

(Dominique Vidalon, version française Pascale Denis, édité par Jean-Michel Bélot)

Copyright © 2017 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...