Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CREDIT AGRICOLE

ACA - FR0000045072 SRD PEA PEA-PME
12.342 € +2.29 % Temps réel Euronext Paris

Credit agricole : La chute s'accélère, blocage sur la réforme de la gouvernance

mardi 4 août 2015 à 12h38

(BFM Bourse) - Crédit Agricole n’a pas à rougir de ses performances du deuxième trimestre. Les bénéfices de la "banque verte" sont en nette hausse comparé à la même période de l’année dernière. Cependant, son discours sur l’évolution de la gouvernance a plombé l’ambiance.

Résultat, l'action plonge de plus de 10% à la Bourse de Paris, signant de loin la plus forte baisse de l'indice CAC 40.

A l’occasion de la publication de ses comptes semestriels, globalement conformes aux attentes des analystes, Crédit agricole S.A. (CASA) a dévoilé mardi un nouvel organigramme qui sera mis en place le 1er septembre.

Le groupe va se réorganiser autour de sept grands pôles dont quatre rassembleront ses principaux métiers. Le véhicule coté du Crédit agricole prévoit de constituer une nouvelle division dite de "grandes clientèles" qui regroupera la banque de financement et d'investissement, la banque privée et les services aux institutionnels et aux entreprises.

Une deuxième réunira l'épargne, l'assurance et l'immobilier, une troisième les services financiers spécialisés et une quatrième les filiales de banque de proximité à l'international et LCL. En parallèle, trois pôles dits de "fonctions centrales" viendront en renfort pour piloter les chantiers "transversaux".

La réforme de la gouvernance bloquée

Mais le projet de réorganisation de l'organe central, qui prévoyait notamment de modifier les équilibres de pouvoir du groupe vers une structure de tête contrôlée par les caisses régionales du Crédit agricole, attendra.

En effet, les échanges avec la Banque centrale européenne ont mis en évidence des "contraintes non levées à ce jour", a indiqué CASA dans un communiqué.

"Des projets ont bien été étudiés. Cependant, le groupe Crédit agricole annonce que les projets relatifs à un changement de gouvernance n'ont pas pu être validés par la BCE en raison de contraintes réglementaires qui ne peuvent pas être levées", a commenté de son côté Oddo Securities dans une note.

Crédit Agricole S.A. a publié un bénéfice net de 920 millions d'euros au titre du deuxième trimestre 2015, un résultat très largement supérieur à celui du deuxième trimestre 2014 (+77 M€) qui avait enregistré la dépréciation totale de la participation dans la banque portugaise Banco Espirito Santo (BES).

A fin juin 2015, son ratio Common Equity Tier 1 (CET1) s’établit à 10,2%, soit 30 points de base de plus qu’à fin juin 2014.

"La performance opérationnelle de CASA au deuxième trimestre est solide et de bonne qualité. Cependant, la stabilité du ratio CET1 (par rapport à fin mars 2015, NDLR) constitue un élément négatif, notamment par rapport aux autres banques françaises", a souligné Natixis.

La banque a par ailleurs annoncé une nouvelle provision pour litiges de 350 millions d'euros, qui porte à 1,6 milliard d'euros le montant mis de côté pour faire face à de possibles contentieux, notamment aux Etats-Unis.

A l’instar de sa concurrente BNP Paribas, la Société risque une lourde amende pour avoir réalisé des transactions avec des pays sous embargo économique américain (Cuba, Soudan, Iran). L'ampleur de la sanction US est cependant à relativiser, comparé à celle qui avait plombé les comptes de BNP, il y a un an.

Julien Mouret - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CREDIT AGRICOLE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.70 % vs +37.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat