Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CASINO GUICHARD

CO - FR0000125585 SRD PEA PEA-PME
38.210 € -2.38 % Temps réel Euronext Paris

Casino guichard : Le bémol de Moody's sur la dette de la maison mère Rallye fait reculer le titre Casino

jeudi 14 mars 2019 à 15h35
Casino tient ses objectifs de rentabilité en 2018 mais recule en Bourse

(BFM Bourse) - Le groupe Casino, dont la perte nette part du groupe a atteint 54 millions d'euros en 2018, a annoncé jeudi vouloir réduire encore sa dette en cédant de nouveaux actifs en France d'ici 2020, et lance un nouveau plan stratégique à horizon 2021. Le titre cède plus de 4% peu après 15h.

Hors "charges fiscales exceptionnelles", le bénéfice net normalisé du groupe s'est établi en 2018 à 318 millions d'euros, en baisse de 9,4%, un résultat légèrement inférieur au consensus des analystes de Bloomberg et Factset. Le titre cédait 3,89% à 46,45 euros peu avant 15h30 dans un volume d'échanges nourri (0,85% du tour de table) et un marché en hausse (+0,66% pour le CAC), après avoir pourtant ouvert en territoire positif (+0,8%). Malgré cette perte, "nos résultats sont très bons", a assuré lors d'une conférence téléphonique le directeur financier du distributeur stéphanois, David Lubek.

"L'année 2018 marque le succès du plan de transformation du groupe engagé depuis quatre ans", a affirmé pour sa part le président de Casino, Jean-Charles Naouri, cité dans un communiqué du groupe. "La structure financière a été renforcée avec la réduction significative de la dette, que nous prévoyons de diminuer encore cette année", un point sur lequel les marchés ont été particulièrement vigilants l'an passé, a-t-il ajouté. Le plan de cession d'actifs non stratégiques de 1,5 milliard d'euros, lancé en juin, a été réalisé et le groupe annonce qu'il l'amplifie à 2,5 milliards d'euros d'ici le premier trimestre 2020.

Parmi les points positifs de 2018 avancés par le groupe, figure la hausse de 18% en organique de son résultat opérationnel courant (ROC), l'indice phare de la grande distribution, au-delà de l'objectif fixé à +10%. David Lubek a également mis en avant "une très bonne dynamique en Amérique latine, particulièrement au Brésil", où sa filiale dédiée au Cash & Carry, Assai, signe une sixième année consécutive de croissance supérieure à 20%. En France, "malgré l'impact du mouvement des gilets jaunes", le ROC du pôle distribution en France a là aussi dépassé son objectif, à 15,7%.

En avance sur le calendrier de cessions d'actifs

"Depuis quatre ans, le groupe a divisé la dette nette en France par trois", a précisé le directeur financier, grâce notamment au plan de cession d'actifs. Dans ce cadre, Casino a vendu les murs de 67 magasins Monoprix, ainsi que ceux de 26 grandes surfaces, mais également plusieurs hypermarchés déficitaires tout en fermant des points de vente (notamment sous enseigne Leader Price), "les produits de cessions finançant le coût des fermetures", précise le groupe. Toutefois, si la dette nette de Casino se rétracte, "sa holding, Rallye, a plus de dette que d'actifs, ce qui restreint la qualité de crédit de Casino" ont rappelé les analystes de Moody's dans une note publiée le mois dernier. Une partie de la dette de Rallye est nantie en actions Casino, ce qui contribue à la pression sur le titre.

"Au vu de l'avance sur le calendrier initial et des offres indicatives reçues sur d'autres actifs non stratégiques, la nouvelle cible est fixée à au moins 2,5 milliards d'euros à réaliser d'ici le premier trimestre 2020" en France, souligne le groupe. Compte tenu de ces éléments, a souligné David Lubek, et "parce que nous sommes suffisamment bien repositionnés en France, nous présentons des perspectives à trois ans".

Réduction de coûts

Ce nouveau plan stratégique 2019-2021 se fonde principalement sur "la poursuite de la concentration sur les meilleurs formats", avec l'ouverture de 300 magasins premium et proximité et la réduction de la part des hypermarchés dans le volume d'affaires global de 21% à 15%. Il compte aussi sur "l'accélération de notre avance sur le e-commerce", avec le passage de 18% à 30% de la part de l'activité du groupe réalisée en ligne, notamment via sa filiale Cdiscount.

Enfin, le plan va miser "sur le développement d'activités complémentaires", notamment celle liée à l'énergie avec la filiale GreenYellow, et à celle de son pôle "data et data center", dont le groupe espère faire progresser le chiffre d'affaires de 41 millions en 2018 à 130 millions d'euros en 2021.

En parallèle, Casino a annoncé "un plan d'économies de coûts de 200 millions d'euros" en France, dont la moitié sera réalisée en 2019 et le reste en 2020, via la "réduction des frais de siège enseignes et centraux" et "des frais opérationnels", et par des "gains achats", via l'unification des chaînes logistiques notamment, "le tout sans plan social", a précisé David Lubek.

(Avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CASINO GUICHARD en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+287.70 % vs +6.00 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat