Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CARREFOUR

CA - FR0000120172 SRD PEA PEA-PME
17.435 € 0.00 % Temps réel Euronext Paris

Carrefour : Avec son plan stratégique Carrefour 2026, le distributeur compte défier l'inflation alimentaire

mardi 8 novembre 2022 à 12h07
Carrefour annonce son plan stratégique à horizon 2026

(BFM Bourse) - Le premier distributeur européen a dévoilé son plan stratégique "Carrefour 2026". Le groupe entend ainsi renforcer l'attractivité de ses marques distributeur et discount en vue de répondre aux enjeux de pouvoir d’achat. La nouvelle feuille de route comprend également des initiatives en matière de consommation plus responsable ainsi qu'un plan massif d'économies de coûts.

Les plans stratégiques sont à l'honneur ce mardi. Tout comme Renault ce mardi matin, Carrefour a également dévoilé son plan stratégique à horizon 2026, destiné à accélérer la transformation du groupe "dans un contexte macroéconomique, géopolitique et climatique inédit". Autrement dit, le premier distributeur européen compte se muscler pour s'adapter à l'inflation et aux enjeux écologiques.

Alexandre Bompard, le PDG de Carrefour ouvre ainsi un nouveau chapitre de la transformation du groupe qu'il a engagée cinq ans auparavant. Il avait été à l’initiative de "Carrefour 2022", un plan stratégique qui avait alors permis au premier distributeur européen d'améliorer son profil commercial et financier ainsi que de concrétiser sa montée en puissance dans le commerce en ligne.

Le discount et la "transition alimentaire pour tous" au programme

Cette fois-ci, la nouvelle feuille de route présentée ce jour par Alexandre Bompard va graver dans le marbre les initiatives de Carrefour contre l'inflation alimentaire et dans la "transition alimentaire pour tous". Concernant le premier point, le distributeur entend garantir l'accessibilité de ses produits en mettant l'accent sur sa marque Carrefour. Le groupe a pour objectif de réaliser 40% de ses ventes en alimentaire avec ses produits à marque propre Carrefour et Reflets de France en 2026, contre 33% aujourd'hui. "Les produits à marque Carrefour constituent un levier stratégique de différenciation et de compétitivité. Reconnus par nos clients pour leur qualité, identique à celle des marques nationales, et pour leur prix compétitif, ils apportent une réponse efficace contre l’inflation. Les produits Simpl’ présentent un positionnement prix plus attractif que les discounters" indique Carrefour dans son communiqué.

Le groupe compte par ailleurs renforcer et accélérer le déploiement des formats discount qui sont selon lui "au cœur de son écosystème omincanal" sur ses deux principaux marchés à savoir la France et le Brésil. Carrefour prévoit d'accélérer l’expansion de son enseigne discount brésilienne Atacadão avec un objectif d’ouvertures relevé de 20 à 30 nouveaux magasins par an d’ici 2026. Le distributeur compte importer en France le succès de cette enseigne cash & carry avec l'ouverture d'un premier magasin en Ile-de-France à l'automne 2023. Ce magasin qui aura valeur de test en France sera lancé sur le modèle d'un Metro, à la différence près que les consommateurs n'auront pas besoin de souscrire à un abonnement pour pouvoir y faire leurs courses. Le développement de Supeco est aussi dans les tuyaux notamment en Espagne, pour atteindre 200 magasins à horizon 2026 contre 120 à ce jour.

Les rayons seront redimensionnés à la baisse. Carrefour veut également réduire de 20% son offre alimentaire et de 40% des références non alimentaires.

Carrefour entend par ailleurs soutenir une "agriculture durable" et des" tendances de consommation plus responsables". Le plan Carrefour 2026 prévoit d'élargir le "nombre de producteurs partenaires à 50.000", soit 11.000 de plus qu'à ce jour, ou en multipliant les ventes en vrac par 5 "pour atteindre 150 millions d'euros".

En France, le distributeur va lancer "Potager City", son enseigne de "primeur frais de proximité". Avec ces initiatives, Carrefour entend réaliser 8 milliards d'euros de chiffre d’affaires avec la vente des produits certifiés durables en 2026, soit une augmentation de 40% par rapport à 2022.

Plus d'investissements et davantage d'économies

Pour mettre en œuvre ce plan stratégique, Carrefour compte porter son rythme d’investissements annuels à 2 milliards d'euros contre 1,7 milliard d'euros en 2022. Cette enveloppe financera entre autres l'accélération de l'expansion d'Atacadão au Brésil ainsi que le déploiement de son concept "Maxi", dont l'objectif est d'améliorer l'image prix de Carrefour auprès des consommateurs.

Elle intégrera également les 600 millions d'euros alloués à la transformation digitale du groupe annoncés lors du Digital Day, fin novembre 2021. Selon ce plan de marche, les activités e-commerce du groupe dans l'alimentaire et marketplaces dans le non-alimentaire, devraient représenter 10 milliards d'euros de volume d’affaires en 2026. Petite nouveauté apportée ce mardi, Carrefour a annoncé s'associer avec Publicis pour devenir un leader de la publicité sur les sites de commerce en ligne en Europe et en Amérique Latine. Cette joint-venture détenue à 51% par Carrefour devrait "devrait débuter ses activités au cours du premier semestre 2023".

Le plan présenté par Alexandre Bompard, prévoit également un plan d'économies de coûts de 4 milliards d'euros et un objectif de cash-flow libre net supérieur à 1,7 milliard d'euros à horizon 2026. Carrefour n'oublie pas ses actionnaires. Les liquidités générées permettront de verser chaque année un dividende en numéraire, en croissance annuelle d’au moins 5%. Parallèlement, le groupe poursuivra sa politique de rachat d’actions amorcée en 2021 avec des programmes annuels. Carrefour entend de "manière sélective", saisir des "opportunités de croissance externe de taille moyenne" dans ses marchés.

Le marché tout comme les analystes ne positivent pas à l'annonce du nouveau plan stratégique. Le titre Carrefour cède 1,2% à 16,375 euros vers 11h30. "Cette stratégie est préoccupante étant donné l'accent mis sur l'expansion (plus de magasins, plus de Capex [dépenses d'investissement, NDLR) sans prendre les mesures nécessaires pour simplifier le groupe par le biais de cessions de marché, d'une réduction de superficie et la compétitivité sur les prix", ont souligné les analystes de Bernstein cités par l'agence Reuters.

Sabrina Sadgui - ©2023 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CARREFOUR en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+313.30 % vs +42.36 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour