Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 992.72 +0.23 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Prudence palpable avant le FOMC

mercredi 10 juin 2020 à 08h36

(BFM Bourse) - Poussant le curseur vers davantage de prudence à la veille de l'issue d'une réunion de politique monétaire de la Fed, le marché parisien a opté pour quelques prises de profits, le CAC 40 se contractant de 1,55% mardi, à 5 095 points. Les dossiers aéronautiques, pourtant plébiscités la veille sur des informations des Echos sur le plan de sauvetage de la filière, ont lourdement reculé. Il faut dire que le plan prévoit une enveloppe de 15 milliards d’euros, mais celle-ci intègre les 7 milliards d’aide déjà accordés à Air France-KLM, alors que le quotidien économique Les Échos évoquait hier un montant de 10 milliards hors Air France. Le plan prévoit également un soutien aux PME et aux entreprises de taille intermédiaire du secteur.

Pour le FOMC, le marché s'attend à une confirmation d'un soutien monétaire sans faille, mais sans surprise de taille. Verdict ce soir 20h00, pour la décision et les prévisions économiques, et 20h30 pour la conférence de presse, soit bien après la clôture parisienne.

Franck Dixmier, Global CIO Fixed Income d'AllianzGI, s'avance: "Nous n'attendons pas d'annonces de mesures additionnelles de la part de la Fed au cours d'une réunion qui devrait être essentiellement un exercice de communication. Il sera particulièrement intéressant d'écouter les prévisions économiques des membres du Comité monétaire, ainsi que ses anticipations d'inflation et des taux d'intérêt Fed Funds (dots) jusqu'en 2022. Jerome Powell devrait également se livrer à un exercice d'équilibriste, soulignant l'ampleur de l'action de la Fed, tout en réitérant qu'elle conserve des marges de manœuvre dans un environnement encore incertain, notamment au niveau sanitaire. La confirmation par la Fed de sa volonté d'accompagner à tout prix la reprise de l'économie va conforter les investisseurs dans leur appétit pour le risque, notamment sur le crédit High Yield".

Alexandre Baradez, Responsable de l'analyse marchés pour IG France, abonde: "Pourquoi mettre en place de nouveaux instruments de politique monétaire alors que le SP500 évolue à moins de 6% de son sommet historique et que le Nasdaq vient de marquer un nouveau record ? Jerome Powell mettra sûrement à nouveau la pression sur le Congrès pour le vote de nouvelles mesures de soutien mais sans forcément annoncer grand-chose de nouveau du côté de la Fed, qui devrait également mettre à jours ses prévisions économiques, ce qu’elle n’avait pas pu faire en mars."

La macroéconomie a catalysé le mouvement de prises de profits hier. En Allemagne, l'excédent de la balance commercial s'est réduit beaucoup plus que prévu à 3,2 milliards d'euros en baril, contre 12,8 milliards en mars et environ 10 milliards attendus. La Banque de France table quant à elle sur une contraction de 10,3% de l'économie française cette année. Les taux de croissance du PIB projetés en 2021 (7%) et en 2022 (4%), bien qu'élevés, ne permettraient de retrouver le niveau d'activité de fin 2019 que vers mi-2022. L'institution prédit en outre une hausse historique (à environ 11,5%) du chômage dans le courant de l'année prochaine.

A signaler également, les données révisées du PIB en Zone Euro pour le premier trimestre 2020. Le PIB a chuté de 3.6% au T1 en Zone Euro, d'un trimestre sur l'autre. Eurostat précise: "Il s'agit de la baisse la plus marquée depuis le début des séries chronologiques, en 1995. En mars 2020, dernier mois de la période couverte, les mesures de confinement imposées par le COVID-19 ont commencé à être largement mises en place par les États membres. Au quatrième trimestre de 2019, le PIB avait augmenté de 0,1% dans l'union monétaire".

Côté valeurs, les acteurs de la filière aéronautique cotés à Paris ont subi des pertes journalières importantes, à l'image d'Airbus (-7,62% à 75,67 euros), Safran (-4,73% à 97,18 euros), Thales (-3,54% à 76,32 euros), pour les plus grosses capitalisations. Des pertes encore plus lourdes à signaler pour les dossiers d'équipementiers de taille plus modeste, comme Figeac Aero (-14,56% à 4,87 euros), Aviation Latecoere (-15,23% à 2,365 euros), ou LISI (-7,89% à 21,00 euros).

Le secteur bancaire était sanctionné également, dans ce contexte de regain de prudence à la veille de l'issue d'une nouvelle réunion de politique monétaire de la Fed. Si BNP-Paribas a limité les dégâts (-3,27% à 38,16 euros), Crédit Agricole (-6,34% à 8,692 euros) et Société Générale (-7,40% à 16,468 euros) ont davantage souffert. L'automobile était sans surprise attaquée sur cette séance de repli du marché, avec des pertes respectives de 3,24% à 25,50 euros et 5,21% à 14,75 euros pour Renault et Peugeot. Côté équipementiers, Faurecia a perdu 2,83% à 36,39 euros et Valeo 1,20% à 23,87 euros.

De l'autre côté de l'Atlantique, si le Dow Jones a reculé de 1,09% à 27 272, en consolidant, le Nasdaq Composite est parvenu à inscrire quelques gains, symboliquement, en poussant un peu plus haut encore ses sommets absolus (+0,29% à 9 953 points), à 47 points de la barre hautement psychologique des 10 000 points, visitée et dépassée subrepticement en cours de séance. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a baissé de 0,78% à 3 207 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1360$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 38,00$.

À l'agenda statistique ce mercredi: à suivre en priorité, côté américain, l'indice des prix à la consommation à 14h30, les stocks de pétrole à 16h30, la décision de politique monétaire de la Fed ainsi que ses prévisions économiques à 20h00, avant une conférence de presse à 20h30.

Publiés cette nuit, les différents indices des prix à la production en Chine pour le mois de mai, ont déçu, en plongeant en rythme annualisé de 2,7% pour l'assiette la plus large, davantage que le consensus ne le laissait augurer.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La sortie de range au-dessus des 4 700 points est pleinement validée, par:

- les volumes croissants;

- la formation de deux bougies remarquables en "long blanc", ou marubozu* selon la terminologie japonaise consacrée, en l'espace de trois séances;

- un gap haussier commun dès le 3 juin;

- l'absence d'essoufflement du mouvement après le pullback du 29 mai;

- le dépassement franc et sans hésitation de la barre symbolique des 5 000 points;

- la reconquête du gap très ample du 09 mars, date du début de la formation d'un combinaison de chancelier en trois corbeaux.; reconquête immédiatement suivi d'une offensive acheteuse, et donc d'une volonté de conquête du gap suivant (06 mars).

Dans l'immédiat, un potentiel correctif de court terme se dégage.

* revenons un instant sur la structure de cette bougie remarquable. Celle tracée vendredi en est un cas d'école. Cette bougie, au corps très allongé, sans aucune mèche (ombre) ni haute, ni basse, est l'expression graphique d'une mobilisation continue et fédérée du camp acheteur sur l'unité de temps (la séance en l'occurence). Conjuguée au volumes de transactions et à une analyse de la participation sectorielle, cette bougie révèle une psychologie de marché très offensive.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5509.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 2F25S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5509.00 / 5725.00
Support(s) :
5081.00 / 4700.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Prudence palpable avant le FOMC (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Prudence palpable avant le FOMC (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.70 % vs +0.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat