Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 921.01 -1.21 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les soucis mis sous le tapis

jeudi 4 juin 2020 à 08h33

(BFM Bourse) - Les investisseurs se sont de nouveau précipités sur un certain nombre de valeurs bradées, particulièrement affectées lors de la violente crise boursière de mars. Résultat: le CAC a repassé mercredi la barre symbolique des 5 000 points (5 022 points en clôture d'une séance terminée sur les points hauts). Un optimisme renforcé avec le contenu et le ton de la conférence de presse de la Maison Blanche en fin de semaine dernière. L'impétueux et insaisissable locataire de la Maison Blanche, a certes ordonné à son administration de révoquer le statut spécial que les États-Unis accordent à Hong Kong, mais n'a pas relancé la guerre commerciale avec la Chine ce week-end.

Paris a progressé de 3.36%, Francfort de 3.88, Madrid de 2,95%, Milan de 3,54%. Sous le tapis, donc, la pandémie de Covid-19 qui continue sinistrement ses ravages aux Etats-Unis et au Brésil en particulier, les émeutes dans de nombreuses villes américaines, et les tensions entre Washington et Pékin, qui au fond, restent particulièrement vives...

"Sur le plan économique, les marchés financiers continuent de se désolidariser des fondamentaux économiques, toujours soutenus par les injections massives de liquidités de la Fed et plus récemment par les promesses de la commission européenne. Malgré cette constatation, les annonces de faillites et de licenciements continuent de pleuvoir et le rebond économique semble de plus en plus lointain" alerte pourtant Vincent Boy, analyste de marché IG France. "La décorrélation entre les marchés financiers et l'économie augmente mais l'espoir de voir de nouveau soutiens monétaires permet aux marchés d'en oublier les risques.", complète le spécialiste.

Au fond, les marchés se sentent dans l'immédiat tout puissants avec le soutien sans faille des grandes banques centrales. La Banque Centrale Européenne (BCE) achève d'ailleurs ce jeudi une nouvelle réunion de son Conseil des Gouverneurs. Elle devrait acter "l'expansion du programme de rachats d'actifs", estime Christopher Dembik, responsable de la recherche économique de Saxo Bank.

Au chapitre statistique, les opérateurs ont pris connaissance des données finales de l'indicateur d'activité PMI dans les services en Zone Euro, relevées à 30.5, et par un taux de chômage, toujours en Zone Euro à 7.3% de la population active, contre des attentes bien plus pessimistes, à 8.2%. Notons qu'il s'agit des chiffres d'avril, lors du deuxième mois de mise en place des mesures de confinement dans les principales puissances économiques de la Zone Euro (Allemagne, France, Italie, Espagne). Eurostat chiffre à 7.1% le taux de chômage fin mars.

Outre Atlantique, la traditionnelle enquête du cabinet privé en ressources humaines ADP (Automatic Data Processing) a surpris. Relative "bonne nouvelle", avec des destructions de postes dans le secteur privé (hors agriculture) bien moins nombreuses qu'anticipé (-2 760 000). A comparer avec un effondrement à -20 236 000 en avril (données fédérales) et un consensus bien plus pessimiste pour mai (-9 000 000). Verdict demain avec le rapport fédéral sur l'emploi. Score au-dessus des attentes également pour l'indicateur d'activité dans les services au sens de l'ISM (Institute for Supply Management).

Côté valeurs, on signalera des performances à deux chiffres de dossiers qui avaient été mis au tapis au coeur de la récente crise boursière: Air France (+10,11% à 4,868 euros), Scor (+10,21% à 26,34 euros), Axa (+10,37% à 19,046 euros), Renault (+10,49% à 23,965 euros) ou encore Coface (+12,15% à 6,83 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont poursuivi leur rally, moins marqué cependant sur les valeurs technologiques, en particulier le secteur hautement stratégique des semi-conducteurs. Le Dow Jones a gagné 2,05% à 26 269 points et le Nasdaq Composite 0,78% à 9 682 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 1,36% à 3 122 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1200$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 36,50$.

À l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité les ventes au détail en Zone Euro à 11h00, la conférence de presse de la BCE à 14h30, et pour les Etats-Unis, la balance commerciale, la production et les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, ainsi que les stocks de gaz naturel à 16h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

A ce stade du rally, nous avons deux éléments qui font, ensemble, sens:

1) une sortie de range validée au-dessus des 4 700 points

2) un effet d'attraction du gap du gap immense du 09 mars, dont la borne haute vaut 5 117 points.

Ce gap est en cours de comblement.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5081.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4700.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 1G61S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5081.00 / 5509.00
Support(s) :
4700.00 / 4368.00 / 4150.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les soucis mis sous le tapis (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les soucis mis sous le tapis (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.60 % vs -1.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat