Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 007.14 -0.84 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La configuration se dégrade davantage

mardi 12 mai 2020 à 08h32

(BFM Bourse) - A grimper une pente sans mettre le pied sur l'accélérateur, on finit par subir très rapidement l'effet de son propre poids, qui ramène irrémédiablement vers le bas. C'est ce qui est arrivé au CAC 40 hier, qui a reculé de 1,31% à 4 490 points, dans un niveau de participation toujours aussi discret, à proximité d'une zone de garde-fou (4 350 / 4 360 points) très fragilisée. A l'humeur badine liée à la sortie progressive de confinement dans notre pays, succède un principe de réalité à ne pas oublier: la catastrophe économique, tant productive, que commerciale ou budgétaire, est historique.

Sur le front de la pandémie, et si les premières mesures de sortie de confinement dans de nombreux pays, dont la France, s'appliquent, la situation sanitaire est loin d'être entièrement maîtrisée. Aux Etats-Unis, la barre des 80 000 morts a été tristement dépassée, pour près d'1 350 000 cas détectés à ce jour. "De nombreux pays voient le nombre de cas progresser rapidement, à l'image de la Russie, du Brésil ou encore de l'Inde. La Corée du Sud et la Chine craignent également une seconde vague, avec un retour haussier du nombre de cas et notamment dans la ville de Wuhan où cinq nouveaux cas ont été recensés, soit le plus grand chiffre depuis le 11 mars dernier", alerte Vincent Boy, analyste de marché chez IG France. "De plus, certains Etats des USA sont surveillés de près, alors que le déconfinement se poursuit et que la tendance baissière de la propagation du virus n'est pas encore claire", poursuit l'analyste.

Au chapitre statistique, rien à se mettre sous la dent lundi et les opérateurs ont continué de digérer les derniers chiffres sur l'emploi américain. Point d'orgue statistique de la semaine dernière, ce rapport NFP (Non Farm Payroll) est naturellement catastrophique pour le mois d'avril, avec une économie restée sous cloche, mais les chiffres publiés ressortent à des niveaux moins abyssaux que ne laissaient augurer les différents consensus. La sanction est toutefois percutante: la barre des 20 millions de postes détruits dans le secteur privé (hors agriculture) a été franchie, et le taux de chômage, attendu en flambée à 16%, est ressorti à 14.7% de la population active, dans un pays qui baignait dans le plein emploi avant la pandémie de Covid-19.

"En avril, le taux de chômage a augmenté de 10,3 points de pourcentage pour atteindre 14,7%. C'est le taux le plus élevé et la plus forte augmentation au cours du mois de l'histoire de la série (les données désaisonnalisées sont valables depuis janvier 1948). Le nombre de chômeurs a augmenté de 15,9 millions pour atteindre 23,1 millions en avril", indique le US Bureau of Labor Statistics. "Les fortes augmentations de ces indicateurs reflètent les effets de la pandémie de coronavirus et les efforts pour la contenir", expliquait sans surprise le Bureau.

Dans la nuit ont été publiés les indices des prix à la consommation et à la production, qui, en données annualisées à respectivement +3.3% et -3.1%, ont clairement manqué des attentes pourtant pessimistes.

Côté valeurs lundi, Arcelor Mittal a brutalement reflué (-16,20% à 8,626 euros) après que l'agence de notation financière S&P Global Ratings a confirmé la note à long terme "BBB-" de la note crédit du groupe (ce qui correspond à la catégorie "spéculative") mais revu en baisse sa perspective à "négative", reflétant une "pression continue en lien avec des faibles conditions de marché". Le groupe a également été sanctionné après l'annonce d'un appel au marché pour environ 2 milliards de dollars. Le groupe va émettre des actions ordinaires, sans valeur nominale, et des obligations obligatoirement convertibles. ArcelorMittal évoque "une mesure proactive visant à accélérer la réalisation de l'objectif de la société en matière de désendettement".

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé en "ordre dispersé", à l'image du Dow Jones (-0,45% à 24 221 points) ou du Nasdaq Composite (+0,78% à 9 192 points), porté par l'inexorable ascension des "techs" les plus puissantes. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a stagné (+0,01% à 2 930 points).

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.0800$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 25,40$.

À l'agenda statistique ce mardi, à suivre en priorité outre Atlantique, l'indice NFIB des petites entreprises à 12h00 et surtout les différents indices des prix à la consommation pour avril, mesure phare de l'inflation à 14h30. Dans leur assiette la plus large, les prix sont attendus en baisse de 0,7%.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Depuis le 07 avril, l'indice phare tricolore est en phase périlleuse de tracé d'une figure chartiste baissière basée sur une zone de garde-fou à 4 350 / 4 360 points. Cette figure, tracée dans des volumes de plus en plus faibles, constitue la suite d'une vive réaction légitime de contestation post-abdication. A terme, une rupture des 4 357 points mettra en danger l'indice sur les prochaines semaines. Avec reprise en main du camp vendeur.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 4600.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
4600.00 / 5000.00
Support(s) :
4357.00 / 4117.00 / 3632.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La configuration se dégrade davantage (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La configuration se dégrade davantage (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.90 % vs +0.72 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat