Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BOUYGUES

EN - FR0000120503 SRD PEA PEA-PME
35.500 € +1.60 % Temps réel Euronext Paris

Bouygues : Les télécoms ont le vent en poupe à la Bourse de Paris

vendredi 16 mai 2014 à 10h42

(BFM Bourse) - C'est la fête vendredi du côté des télécommunications. Le secteur a le vent en poupe ce matin alors que selon une rumeur de presse, l'avenir de Bouygues Telecom est peut-être, à la surprise générale, entre les mains d'Orange. De l'autre côté, Numericable poursuit ses emplettes après le rachat de SFR et s'intéresse désormais à Virgin Mobile avec lequel il est entré en négociations exclusives. Iliad a quant à lui publié un chiffre d'affaires record dépassant le milliard d'euros et a fait état de recrutements meilleurs que prévu sur le premier trimestre. Enfin, Bouygues a renoué avec les profits sur les trois premiers mois de l'année, aidé par des éléments exceptionnels.

Plus que les publications trimestrielles, c'est l'accélération de la consolidation des télécoms en France qui soutient toute l'industrie aujourd'hui à la Bourse de Paris, à commencer par Iliad qui grimpe de plus de 6% à 220 euros. Orange prend 0,7% à 12,4 euros et Numericable 0,8% à 38,4 euros. Seul Vivendi, la maison-mère de SFR, s'inscrit en baisse. Bouygues monte pour sa part de 3,4% à 32,8 euros, alors que le numéro un du secteur, Orange, discute avec le groupe de BTP en vue d'un éventuel rachat de Bouygues Telecom, qui doit trouver une solution rapide après avoir perdu la bataille pour le rachat de SFR.

"On évalue nos options, mais personne ne m’a demandé du côté de l’Etat d’étudier le rachat de Bouygues Telecom", précise toutefois Stéphane Richard, contacté hier par Les Echos. L’initiative revient en effet aux deux dirigeants, ajoute le quotidien économique, sans citer ses sources. Le schéma à l'étude prévoirait le rachat de Bouygues Telecom par Orange pour 6 milliards d'euros au moins, dans le cadre d'une offre combinée en numéraire et en actions, à l'issue de laquelle le groupe Bouygues deviendrait l'un des principaux actionnaires d'Orange après l'Etat.

Un scénario surprenant mais crédible aux yeux de certains analystes. Selon Oddo Securities, "ce scénario n'est pas acquis, mais il [...] semble crédible, idéal pour Orange, Bouygues (qui céderait sa filiale à un prix raisonnable) et le gouvernement (qui minimiserait la casse sociale)". "Tous les opérateurs français en bénéficieraient", souligne le broker. De son côté, Iliad se verrait attribuer le réseau mobile de Bouygues Telecom et des fréquences pour 1,8 milliard d’euros, soit exactement ce qui était prévu dans le cadre d’une fusion Bouygues-SFR. Cela permettrait de renforcer le quatrième opérateur.

Dans un communiqué publié jeudi soir, la direction d'Orange a indiqué qu'elle "explore les opportunités qu’offre la recomposition en cours du paysage français des télécoms, tout en rappelant que sa position de leader lui permet une totale indépendance". Dans un communiqué, le Groupe a néanmoins assuré qu'il "agira dans le seul intérêt de ses actionnaires, de ses salariés et de ses clients et sera particulièrement attentif à la création de valeur et aux risques juridiques d'une éventuelle opération".

J. M. - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BOUYGUES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +12.83 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat