Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BOUYGUES

EN - FR0000120503 SRD PEA PEA-PME
34.940 € +0.40 % Temps réel Euronext Paris

Bouygues : Le groupe bouygues va construire et gérer 3 prisons en france

mardi 19 février 2008 à 16h40
BFM Bourse

PARIS (Reuters) - Le ministère de la Justice a signé avec le groupe Bouygues un contrat qui constitue une "première" pour la construction, mais aussi la gestion matérielle, d'ici 2010 et 2011 de trois nouveaux établissements pénitentiaires.

Une maison d'arrêt de 510 places doit être construite d'ici 2010 à Nantes avec un quartier pour les courtes peines de 60 places, deux centres pénitentiaires de respectivement 688 places et 798 places à Lille et à Réau (Seine-et-Marne) d'ici 2011, explique le ministère.

C'est la première fois que l'Etat délègue à une entreprise privée à la fois la conception, le financement, la construction, la maintenance et la gestion des services dans des prisons, a précisé la ministre Rachida Dati.

Aux termes de ce contrat, l'Etat deviendra propriétaire des prisons dans 27 ans. Il paiera entretemps un loyer de 48 millions d'euros annuels pour les trois établissements au leader mondial du BTP.

La place Vendôme précise que le groupe Bouygues, dont le dirigeant Martin Bouygues est le témoin du deuxième mariage de Nicolas Sarkozy et le parrain de son fils cadet Louis, a été choisi après une mise en concurrence avec Eiffage, Spie Batignolles, et Vinci Construction.

L'Etat conservera la direction des prisons et la gestion des personnels de surveillance, ainsi que les tâches de réinsertion et de suivi des détenus.

Rachida Dati a jugé que le partenariat public-privé, lancé en la matière par un de ses prédécesseurs, Albin Chalandon, en 1987, avait de nombreux avantages.

"Il réduit les délais de construction - on peut gagner plusieurs mois - il diminue le coût global, parce que le partenaire optimise toute la chaîne, depuis la conception jusqu'à l'exploitation. Il confie au secteur privé des responsabilités qu'il sait parfaitement assumer", a estimé la ministre dans un discours.

Les entreprises gèreront la restauration, la blanchisserie, l'entretien et le nettoyage mais prendront aussi en charge la formation professionnelle ou le travail pénitentiaire et participeront à l'accueil des familles.

"La modernisation de notre système pénitentiaire est en marche. Le contrat que nous allons signer s'inscrit dans cette politique, il permet de concevoir la prison de demain", a estimé la ministre en signant le contrat.

Il intervient alors que les 190 établissements pénitentiaires français connaissent un niveau de surpopulation historique avec 62.094 détenus au 1er février pour 50.557 places, selon les chiffres officiels de l'administration pénitentiaire. La chancellerie espère résoudre le problème notamment par de nouvelles constructions.

Thierry Lévêque

Copyright (C) 2007-2008 Reuters

Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BOUYGUES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.10 % vs +12.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat