Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

BOUYGUES

EN - FR0000120503 SRD PEA PEA-PME
30.790 € -0.74 % Temps réel Euronext Paris

Bouygues : Bank of America s'inquiète pour la branche construction de Bouygues

lundi 5 décembre 2022 à 15h42
Bouygues est présent dans quatre activités via six pôles

(BFM Bourse) - La banque américaine a révisé son conseil à "sous-performance", s’inquiétant des répercussions macroéconomiques d'une potentielle récession sur l’activité construction du groupe. Bank of America ne considère pas, par ailleurs, que la bonne tenue de la branche télécoms permettra de soutenir le titre.

La route est loin d’être dégagée pour l’action Bouygues, à en croire Bank of America. La banque américaine a révisé son conseil sur la valeur à "sous-performance" ce lundi contre "neutre" précédemment, tout en réduisant son objectif de cours à 27 euros contre 30 euros auparavant. Le titre plie sous le poids de cette dégradation, l’action perdant 3,2% vers 15h15, soit le plus fort repli du CAC 40.

Bank of America déplore la complexité de l’"equity story" (thèse d’investissement) que présente selon elle le conglomérat actif dans le BTP, les télécoms, les médias ainsi que les services multi-techniques, avec la finalisation du rachat d’Equans en octobre.

Cette complexité justifie, selon elle, une décote de conglomérat de 20% par rapport à sa valorisation "sommes des parties", une méthode d'évaluation qui consiste à valoriser séparément chaque activité puis à les additionner. Avant donc d'appliquer une décote de conglomérat, les marchés ayant tendance à préférer les entreprises spécialisées plutôt que les groupes diversifiés.

Baisse de prévisions dans la construction

Sur la division BTP, Bank of America juge qu’à l’approche de 2023, "le consensus n'a pas encore pris en compte les vents contraires macroéconomiques qui pourraient découler des perspectives de récession en Europe et dans le monde pour les entreprises de construction".

La banque a ainsi évalué l’impact d’une récession en France sur l’activité de construction en se basant notamment sur la grande crise financière de 2008-2009. L’établissement américain reconnaît que le carnet de commandes de la société est supérieur de 30% à son niveau de l’époque en terme de ratio commandes sur facturation.

Toutefois, Bank of America souligne que ce carnet de commandes est davantage concentré sur le long terme, et qu'ainsi le livre d’ordres à court terme est comparable à celui de fin 2007. En conséquence, la banque a réduit de 7% sa prévision de résultat opérationnel (Ebit) pour la division construction de Bouygues pour les exercices 2023 et 2024.

"Success story" de Bouygues Telecom mais...

Bank of America admet qu’Equans représente un moteur de croissance structurel pour le groupe et lui permet de se renforcer sur la thématique porteuse de la transition énergétique. Mais la digestion de cette importante acquisition (6,5 milliards d’euros dette comprise) "signifie que la dette doit être payée et réduite, ce qui limite une augmentation des dividendes à court terme", pointe la banque.

Du côté de Bouygues Telecom, Bank of America reconnaît que cette division a signé des performances remarquables, mais juge que d’autres opérateurs télécoms ont connu des "success story" comparables.

Elle estime aussi que cette activité a peu de champ pour surprendre positivement car les attentes du marché sont élevées sur la croissance des revenus et la progression du résultat brut d’exploitation (Ebitda). De plus le consensus anticipe déjà une génération de trésorerie libre pour 2026 supérieure à l’objectif du groupe (600 millions d’euros pour la même année), note Bank of America.

Julien Marion - ©2023 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur BOUYGUES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application BFM Bourse


Par email

Votre avis
Portefeuille Trading
+313.70 % vs +45.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour