Bourse > Bnp paribas act.a > Bnp paribas act.a : Les banques malmenées en Bourse à cause de la Grèce
BNP PARIBAS ACT.ABNP PARIBAS ACT.A BNP - FR0000131104BNP - FR0000131104
63.640 € -1.01 % Temps réel Euronext Paris
64.180 €Ouverture : -0.84 %Perf Ouverture : 64.520 €+ Haut : 63.310 €+ Bas :
64.290 €Clôture veille : 4 642 760Volume : +0.37 %Capi échangé : 79 450 M€Capi. :

Bnp paribas act.a : Les banques malmenées en Bourse à cause de la Grèce

(Tradingsat.com) - Le secteur bancaire français était malmené lundi en Bourse, les investisseurs exprimant leurs craintes quant à une possible sortie de la Grèce de la zone euro, dans la perspective d'une victoire du parti d'extrême gauche Syriza lors des élections législatives qui se tiendront le 25 janvier.

C'est le magazine allemand Spiegel qui a mis le feu aux poudres, indiquant que Berlin se préparerait à voir l'Etat hellène quitter l'eurozone si la gauche radicale arrive au pouvoir et remet en cause la politique de rigueur budgétaire dans le pays.

Le fait que les banques soient exposées au risque de crédit en Grèce a logiquement pénalisé les valeurs BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale, qui ont accusé une baisse comprise entre 4% et 5% ce soir en clôture.

D'après une étude de JP Morgan citée par l'agence Reuters, Crédit Agricole est la banque de détail européenne la plus exposée à la Grèce. L'établissement français disait avoir 3,5 milliards de créances en Grèce fin 2013, mais aucune vis-à-vis d'organismes publics, rappelle le groupe de presse.

BNP Paribas détenait de son côté environ 700 millions d'euros de dette grecque fin 2013, toujours selon JP Morgan, tandis que Société Générale a affirmé avoir une exposition de 300 millions d'euros vis-à-vis des entreprises grecques à fin septembre, mais nulle en termes de dette souveraine, selon une porte-parole de la banque.

"Nous estimons aujourd’hui que le risque de sortie de la Grèce de la zone euro reste faible mais la forte baisse de la monnaie unique au cours des dernières semaines prouve que de nombreux investisseurs intègrent cette hypothèse", ont souligné ce matin les analystes du CM-CIC Securities.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI